Aller au contenu principal

Assemblée générale

CD/3856

La troisième session de la Conférence sur la création au Moyen-Orient d’une zone exempte d’armes nucléaires et d’autres armes de destruction massive s’est achevée aujourd’hui au Siège des Nations Unies, à New York.  Ouverte le 11 novembre, elle était présidée par l’ambassadrice du Liban, Mme Jeanne Mrad.  Cette dernière a déclaré à la clôture qu’après une semaine de délibérations, elle était plus convaincue que jamais que la réalisation de l’objectif de la Conférence de conclure un instrument juridiquement contraignant pour interdire les armes nucléaires et autres armes de destruction massive au Moyen-Orient « renforcera considérablement la paix et la sécurité et bénéficiera à tous les peuples de la région ».

SG/SM/21474

On trouvera, ci-après, le texte bilingue de l’allocution du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, prononcée lors de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale consacrée au trentième anniversaire de l’adoption de la Déclaration des droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques, à New York, aujourd’hui:

AG/12448

L’Assemblée générale a célébré, aujourd’hui le trentième anniversaire de l’adoption de la Déclaration des droits des personnes appartenant à des minorités nationales ou ethniques, religieuses et linguistiques, l’occasion pour le Secrétaire général de constater que la « dure vérité » est que le monde est loin d’avoir rempli ses objectifs.

SG/SM/21359

Les accidents de la route sont une épidémie silencieuse ambulante.  La réunion d’aujourd’hui est une occasion vitale d’améliorer la situation, de prendre des mesures concrètes et d’œuvrer à des changements durables.  Chaque année, 1,3 million de personnes meurent sur la route et 50 millions sont gravement blessées. 

MER/2156

LISBONNE, 1er juillet -- La Conférence sur les océans s’est achevée cet après-midi à Lisbonne, au Portugal, avec l’adoption d’une déclaration politique ambitieuse, point d’orgue d’une semaine de débats très riches où les nombreuses menaces pesant sur les océans -pollution plastique, surpêche, dégradation des écosystèmes, réchauffement climatique-, comme les moyens d’y remédier, ont été abondamment discutés. 

MER/2155

LISBONNE, 1er juillet -- Lors de la dernière table ronde organisée dans le cadre de la Conférence des Nations Unies sur les océans qui se tenait à Lisbonne, diverses parties prenantes ont examiné aujourd’hui la manière dont il serait possible de « tirer parti des liens entre l’objectif de développement durable no 14 et les autres objectifs aux fins de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 », notamment en harmonisant les efforts en cours et des ressources limitées.