Conseil de sécurité


CS/15546

Gravement préoccupé par la situation humanitaire désastreuse qui se dégrade dans la bande de Gaza et ses lourdes conséquences sur la population civile, le Conseil de sécurité a, ce matin, exigé de toutes les parties au conflit qu’elles autorisent et facilitent l’acheminement « immédiat, sûr et sans entrave » d’une aide humanitaire à grande échelle directement à la population civile dans l’ensemble de ce territoire.

CS/15545

Pour la première fois depuis avril 2021, les membres du Conseil de sécurité ont été saisis, ce matin, d’informations positives au sujet de la mise en œuvre de la résolution 2118 (2013) sur l’élimination des armes chimiques en République arabe syrienne, le Haut-Représentant adjoint pour les affaires de désarmement ayant annoncé que le vingt-cinquième cycle de consultations entre l’Équipe d’évaluation des déclarations et l’Autorité nationale syrienne s’est déroulé du 30 octobre au 5 novembre 2023, et que tous les experts de l’Équipe ont pu se rendre à Damas pour les consultations.

CS/15540

Cet après-midi, au Conseil de sécurité, le Sous-Secrétaire général au Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix, M. Khaled Khiari, a confirmé que la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a lancé hier un missile balistique intercontinental de type Hwasong-18, qui a parcouru une distance d’environ 1 000 kilomètres et atteint une altitude de 6 500 kilomètres avant de s’abîmer en mer.

​CS/15538​

À la veille d’élections générales en République démocratique du Congo (RDC), le Conseil de sécurité a, ce matin, prorogé pour un an, jusqu’au 20 décembre 2024, le mandat de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), tout en décidant d’initier son « retrait progressif, responsable et durable » du pays et de transférer progressivement les tâches qui lui incombe au Gouvernement congolais.

CS/15536

Présentant cet après-midi le rapport du Secrétaire général au Conseil de sécurité, la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix a regretté que les appels lancés aux parties pour respecter le Plan d’action global commun (PAGC) et la résolution 2231 (2015)soient restés vains.