Aller au contenu principal
dbf220825

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 25 août 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Ukraine

Après les attaques de ces derniers jours, l’ONU répète que toutes les parties, sans exception, doivent honorer leurs obligations, en vertu du droit international humanitaire, et s’efforcer en tout temps d’épargner les personnes et infrastructures civiles.  Les gens doivent être protégés, leurs maisons, préservées, et les services essentiels, maintenus. 

Les villes situées sur les lignes de front ont vécu des bombardements intenses, dont Nikopol et Zelenodolsk, dans la province de Dnipropetrovska, où les hostilités ont causé la dévastation, comme en attestent les dizaines d’habitations, de boutiques, d’écoles et de pharmacies endommagées.  Les frappes aériennes ont tué et blessé des civils hier près de la gare de Chaplyne, dans le centre de l’Ukraine, ce qui est particulièrement préoccupant. 

La Coordonnatrice humanitaire, Mme Denise Brown, a entamé une visite de trois jours dans l’est et le centre de l’Ukraine pour constater de visu l’impact humanitaire de la guerre et les efforts déployés dans le pays pour aider les populations affectées.  Ce sera sa première visite dans l’est de l’Ukraine, depuis qu’elle a pris ses fonctions à la fin du mois de juillet.  Elle se rendra à Kryvyi Rih, Kharkiv et Dnipro. 

Éthiopie

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a indiqué hier que le vol du carburant à Mekelle ne manquera pas de compromettre les opérations humanitaires au profit des personnes qui en ont désespérément besoin au Tigré. 

Chaque mois, les opérations humanitaires nécessitent 2 millions de litres environ de carburant.  Avant l’arrivée des derniers camions-citernes, quelque 1,8 million de litres étaient parvenus au Tigré depuis le mois d’avril, par la seule route ouverte vers Mekelle.

L’ONU est vivement préoccupée par l’impact qu’aurait la saison sèche sur les taux de malnutrition et d’insécurité alimentaire dans la région. 

Du mois d’avril, quand la fourniture de l’aide alimentaire par la route a commencé, à la moitié du mois d’août, plus de 81 000 tonnes de nourriture ont été distribuées à environ 4,8 millions d’hommes, de femmes et d’enfants. 

L’ONU répète qu’elle s’inquiète pour les civils qui vivent dans les zones voisines de la ligne de front et appelle toutes les parties à honorer leurs obligations, en vertu du droit international humanitaire, pour assurer leur protection. 

L’ONU renouvelle son appel à toutes les parties pour qu’elles honorent leurs obligations, en vertu du droit international humanitaire, et respectent le personnel, les activités et les biens humanitaires. 

Yémen 

Une première contribution du secteur privé a été annoncée pour le plan coordonné par les Nations Unies visant à veiller à ce que le FSO Safer ne provoque pas une marée noire catastrophique.  La multinationale HSA Group a annoncé aujourd’hui qu’elle fera don d’une somme de 1,2 million de dollars, ce qui porte à 64 millions le montant collecté jusqu’ici. 

Il ne manque donc plus que 16 millions de dollars pour atteindre la cible des 80 millions et commencer l’opération d’urgence consistant à transférer le pétrole du Safer à un navire plus sûr.  Toute proportion gardée, les 16 millions de dollars ne constituent pas une grosse somme.  L’ONU est sûre que le monde regorge de gens qui pourraient mettre la main à la poche.

M. David Gressly, Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire pour le Yémen, qui dirige les efforts liés au pétrolier, espère que le don fait aujourd’hui servira de catalyseur et mobilisera d’autres sociétés du secteur privé ainsi que les fondations. 

L’ONU réfléchit aussi sérieusement à la manière de réduire le coût de l’opération d’urgence et de faire en sorte que la seconde phase du plan garantisse à long terme la capacité de remplacement du pétrolier Safer

Les donateurs qui avaient fait des promesses de contributions doivent les concrétiser de toute urgence et ceux qui peuvent aussi contribuer doivent le faire aussi tôt que possible.  L’opération d’urgence ne peut être menée sans les fonds nécessaires. 

Myanmar 

Ce jour marque le cinquième anniversaire du déplacement forcé et massif des Rohingya et d’autres communautés de l’État rakhine. 

Dans une déclaration publiée hier, le Secrétaire général souligne que la participation pleine et effective du peuple rohingya est une partie intégrante de la solution du Myanmar à la crise.  

L’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour le Myanmar, Mme Noeleen Heyzer, qui s’est rendue au Bangladesh, ces derniers jours, a appelé à un soutien accru aux réfugiés rohingya et aux communautés d’accueil. 

Pendant sa visite, elle a été en mesure de constater de visu le travail et l’aide essentielle que les Nations Unies fournissent à tant de gens. 

Moyen-Orient 

Ce matin, au Conseil de sécurité, M. Tor Wennesland, Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, s’est dit heureux que le cessez-le-feu entre Israël et le Jihad islamique palestinien tienne et qu’un calme fragile ait été rétabli à Gaza.  Il a ajouté que l’ONU travaille avec ses partenaires pour assurer la livraison d’une aide d’urgence à ceux qui en ont le plus besoin. 

A aussi pris la parole M. Philippe Lazzarini, Chef de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient. 

Soudan

Environ 200 000 personnes sont touchées par les intenses précipitations et les inondations depuis le début de la saison des pluies, au mois de mai. 

Plus de 30 000 habitations ont été endommagées et détruites et des centaines d’acres de terres cultivées, balayées.  D’autres dégâts sont à craindre au pic de la saison des pluies, entres les mois d’août et de septembre.  Quelque 460 000 personnes pourraient être affectées par les inondations d’ici au mois d’octobre. 

L’ONU et ses partenaires ont distribué à plus de 40 000 personnes des produits essentiels.  Toutefois, le Plan de réponse humanitaire pour 2022 visant à collecter 1,9 milliard de dollars n’est financé qu’à 31%, soit 607 millions de dollars. 

Afghanistan

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) met en œuvre un programme pour protéger les moyens de subsistance dans les zones rurales, compte tenu de la sécheresse et de la très grave crise économique.  Le programme vise à aider plus de neuf millions de personnes dans 34 provinces, cette année. 

Ce programme aide les femmes à s’engager dans des activités génératrices de revenus, en fréquentant intensivement les écoles pratiques d’agriculteurs.  Le programme offre des paquets de graines de blé, de soja, de pois chiche et de haricot mungo ainsi que des légumes, dont des oignons, des potirons et des choux-fleurs, mais aussi des engrais et des outils pour cultiver et au bout du compte, écouler les produits sur les marchés. 

Fonds pour la consolidation de la paix

Le Secrétaire général a nommé les membres du septième Groupe consultatif du Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix, pour un mandat de deux ans.  

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.