Aller au contenu principal

État de Palestine

dbf230105

Les agences humanitaires indiquent que dans le nord de l’Éthiopie, l’aide continue d’être envoyée dans la région du Tigré.  Entre novembre de l’année dernière, après la cessation des hostilités, et fin décembre, plus de 3 000 camions transportant de la nourriture, ainsi que des articles de santé, des abris, de l’eau et d’autres fournitures, se sont rendus dans la région en empruntant quatre corridors routiers.  Certaines fournitures de santé et de nutrition ont été envoyées par avion.

CS/15146

​​​​​​​Le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient a prévenu, ce matin, les membres du Conseil de sécurité que la violence et l’expansion continue des colonies de peuplement israéliennes dans les territoires occupés compromettent la solution des deux États, en érodant la possibilité d’établir un État palestinien viable et indépendant.

DBF221212

Enfants et conflits armés: Mme Virginia Gamba, Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, est en visite officielle en Israël et dans l’État de Palestine jusqu’au 15 décembre. Cette visite s’inscrit dans ses efforts pour convaincre les parties de l’importance qu’il y a à mettre fin et à prévenir les graves violations contre les enfants et insister sur l’appel que lance le Secrétaire général dans son dernier rapport annuel sur les enfants et les conflits armés couvrant l’année 2021.

AG/12475

​​​​​​​L’Assemblée générale a adopté aujourd’hui, par mise aux voix, ses quatre résolutions annuelles sur la question de Palestine ainsi que la résolution relative à la situation au Moyen-Orient, au cours d’une séance qui a encore donné l’occasion de montrer qu’une majorité d’États Membres appellent à la fin de l’occupation des territoires palestiniens, tandis que d’autres estiment que ces textes ciblent injustement l’État hébreu et ne font pas la promotion de la paix.

CS/15120

​​​​​​​Face à la montée de la violence sur le terrain et alors que le processus de paix est « au point mort », le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Tor Wennesland, a, devant le Conseil de sécurité, jugé nécessaire de prendre des mesures urgentes vers la solution des deux États, « qui recueille toujours un soutien considérable parmi les Palestiniens et les Israéliens ».

CS/15086

Le désespoir croissant, la colère et la tension ont de nouveau éclaté dans un cycle meurtrier de violence qu’il est de plus en plus difficile de contenir, a alerté, aujourd’hui, le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient.  M. Tor Wennesland a expliqué aux membres du Conseil que des décennies de violence et leurs conséquences sur les Israéliens et les Palestiniens, ainsi qu’une absence prolongée de négociations significatives et l’incapacité à résoudre les problèmes clefs qui alimentent le conflit, ont créé un terrain fertile pour cette dynamique.  La cinquantaine d’orateurs ayant pris la parole à sa suite ont en majorité appelé à la réalisation de la solution des deux États, en dénonçant pour l’heure un statu quo intenable et des positions toujours aussi crispées entre Palestiniens et Israéliens, lesquels se sont une fois encore mutuellement accusé de bloquer les perspectives de paix.