Moyen-Orient


CS/15727

Ce matin, le Conseil de sécurité s’est penché sur la situation au Yémen.  Dans leurs exposés, l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Yémen et la Directrice des opérations et de la communication du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) ont dressé un bilan sombre évoquant tour à tour une situation humanitaire, économique et militaire préoccupante dans un contexte marqué par le rétrécissement de l’espace de médiation et une situation régionale explosive. 

CS/15723

Avec 14 voix en sa faveur et l’abstention de la Fédération de Russie, le Conseil de sécurité a adopté, cet après-midi, la résolution 2735 (2024) proposée par les États-Unis et en vertu de laquelle les parties en conflit, Israël et le Hamas, sont invitées à suivre un plan de paix en trois étapes.

dbf240529

République démocratique du Congo (RDC): Les Casques bleus signalent l’activisme des membres du groupe armé ADF, en dehors de Beni, dans la province du Nord-Kivu. Ces derniers jours, plusieurs attaques ont eu lieu, causant des victimes parmi les civils. Les Casques bleus, qui ont déployé des patrouilles dans les zones affectées, continuent de suivre activement la situation.

CS/15710

« Il est clair que toutes les parties doivent, de toute urgence, changer de cap », a plaidé ce matin, devant le Conseil de sécurité, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Tor Wennesland, en soulignant le besoin d’horizon politique pour les Palestiniens et les Israéliens après les horreurs de ces sept derniers mois.

CS/15701

Deux hauts fonctionnaires de l’ONU ont mis en garde, cet après-midi, le Conseil de sécurité sur la détérioration rapide de la situation sécuritaire et humanitaire dans la bande de Gaza à mesure qu’Israël intensifie ses opérations militaires à Rafah.  Le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient a constaté une situation désespérée et dangereuse pour la population à Rafah. 

dbf240503

Soudan Au Soudan, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, M. Martin Griffiths, a souligné que le meurtre d’agents humanitaires est tout simplement inadmissible, après les informations selon lesquelles deux chauffeurs du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont été tués par des hommes armés hier au Darfour méridional.  Le CICR indique que trois autres membres de son personnel ont été blessés.