Aller au contenu principal
dbf220927

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 27 septembre 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Nomination de personnel de haut niveau

Sur recommandation du Secrétaire général, après consultation des États Membres, l’Assemblée générale a reconduit l’Italien Filippo Grandi au poste de Haut-Commissaire pour les réfugiés pour un nouveau mandat de deux ans et demi, commençant le 1er juillet 2023 et se terminant le 31 décembre 2025.  

M. Grandi assure actuellement la première période de deux ans et demi de son second mandat de Haut-Commissaire du HCR et nous le félicitons.

Conseil de sécurité/Afghanistan 

Ce matin, M. Markus Potzel, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour l’Afghanistan, a informé le Conseil de sécurité de la situation dans ce pays, avertissant que si les Taliban continuent à ne pas respecter les droits de tous les Afghans et à ne pas échanger de manière constructive avec la communauté internationale, l’avenir du pays est incertain et la fragmentation, l’isolement, la pauvreté et les conflits internes sont des scénarios probables. 

M. Potzel a déclaré que l’interdiction actuelle de l’enseignement secondaire pour les filles et les restrictions croissantes des droits des femmes sont des signes que les Taliban sont indifférents à plus de 50% de la population et qu’ils sont prêts à risquer un isolement international. 

Il a ajouté qu’à ce jour, le plan de réponse humanitaire 2022 n’a reçu que 1,9 milliard de dollars sur les 4,4 milliards nécessaires.   

Il a déclaré qu’au milieu de besoins croissants et d’une situation de sécurité alimentaire qui s’aggrave, un déficit de financement est d’autant plus alarmant que l’hiver est presque à nos portes.  

Conseil de sécurité/Ukraine 

Cet après-midi, le Conseil de sécurité tiendra une séance d’information sur l’Ukraine.  

La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix, Mme Rosemary DiCarlo, fera un exposé. 

Initiative sur les céréales de la mer Noire

Le Centre conjoint de coordination de l’Initiative céréalière de la mer Noire a annoncé aujourd’hui que nous avons atteint la barre des 5 millions de tonnes métriques de céréales et autres denrées alimentaires exportées depuis trois ports ukrainiens.  Et à ce jour, 5 250 578 tonnes métriques ont été exportées, ce qui est une bonne nouvelle.

Haïti  

En Haïti, les collègues humanitaires nous avertissent que les services de santé vitaux risquent d’être « paralysés » en raison de la crise actuelle. 

Après presque deux semaines de blocus complet du principal point d’entrée de carburant dans le pays, la distribution d’eau est sérieusement compromise et les établissements de santé manquent dangereusement de carburant. 

Certains hôpitaux ne peuvent plus admettre de nouveaux patients et s’apprêtent à fermer.  De nombreux hôpitaux connaissent une pénurie d’oxygène.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation panaméricaine de la santé travaillent également avec les autorités sanitaires et leurs partenaires pour remettre en état les services médicaux d’urgence d’un grand hôpital public.  Elles fournissent également des fournitures médicales, aux côtés du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), dans deux hôpitaux publics de Port-au-Prince.

De leur côté, l’UNICEF et le FNUAP ont également collaboré avec les hôpitaux, les autorités sanitaires et les partenaires pour installer des sources d’énergie solaire.  L’énergie solaire est néanmoins insuffisante pour permettre aux hôpitaux de fonctionner pleinement. 

L’UNICEF estime que 22 000 enfants de moins de 5 ans et plus de 28 000 nouveau-nés risquent de ne pas recevoir de services de santé essentiels au cours des quatre prochaines semaines.

La situation actuelle en matière d’accès soulève également des inquiétudes quant à la précarité de la situation dans les 36 sites pour personnes déplacées en Haïti.  Ces sites accueillent plus de 24 000 personnes déplacées par le tremblement de terre de l’année dernière dans le Sud et par la récente violence des gangs à Port-au-Prince. 

Nos collègues sur le terrain sont préoccupés par les rapports faisant état de violences sexuelles, de viols et de violences sexistes généralisées.

La réponse humanitaire pour Haïti reste gravement sous-financée malgré l’augmentation des besoins.  À ce jour, nous n’avons reçu qu’un tiers des 373 millions de dollars nécessaires en 2022 pour financer le plan humanitaire du pays. 

Hier après-midi, les membres du Conseil de sécurité ont entendu un exposé sur Haïti de la part de la Cheffe de la Mission sur place, Mme Helen La Lime.  

Cuba  

L’ouragan Ian a touché directement la partie occidentale de Cuba en tant qu’ouragan de catégorie 3.  

L’équipe de l’ONU à Cuba travaille avec les autorités pour identifier les scénarios possibles et les besoins spécifiques à soutenir.  Nous exprimons notre solidarité avec le peuple cubain.

Pakistan 

Au Pakistan, les épidémies de maladies à transmission vectorielle et hydrique sont de plus en plus préoccupantes dans les provinces du Sindh et du Baloutchistan, où de nombreux districts restent inondés par les eaux.  

Les inondations ont également endommagé près de 1 500 établissements de santé dans le pays, dont plus de 300 réfrigérateurs et systèmes d’alimentation solaire, ce qui perturbe les chaînes du froid des vaccins. 

Les évaluations se poursuivent, mais on estime à 7,9 millions le nombre de personnes déplacées par ces inondations catastrophiques.  Près de 600 000 personnes vivent dans des camps de secours et plus de 7 000 écoles à travers le Pakistan sont utilisées comme camps de secours temporaires. 

Plus de deux millions de maisons ont été endommagées par les fortes pluies et les inondations.  Plus de 25 000 écoles et 13 000 kilomètres de routes auraient également été endommagés. 

Nous continuons, avec nos partenaires humanitaires, à intensifier notre réponse et avons pu aider plus de 1,6 million de personnes dans différentes zones touchées par les inondations.  

Cabo verde 

À Cabo Verde, l’équipe des Nations Unies, dirigée par la Coordonnatrice résidente, Mme Ana Patricia Graça, a intensifié ses efforts pour aider les autorités à atténuer les impacts des changements climatiques.  Sur trois îles, nous avons soutenu la création de 1 000 emplois dans 24 communautés rurales. 

Pour sa part, l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a soutenu le reboisement de plus de 1 000 hectares de terres grâce à un programme quadriennal financé par l’Union européenne, qui vient de s’achever.  Grâce à des investissements public-privé innovants, nous contribuons également à l’installation de parcs solaires qui fournissent de l’électricité à une usine de désalinisation de l’eau, bénéficiant à plus de 11 000 personnes sur deux îles. 

Il s’agit là du résultat d’une seule des quelque 30 initiatives visant à combler les besoins en énergie propre et en eau, soutenues par l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et financées par le Fonds pour l’environnement mondial.  Pour leur part, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)et le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) soutiennent également 7 000 personnes dans des communautés vulnérables grâce à un processus de conception et de reconstruction d’espaces publics inclusifs.    

Journée mondiale du tourisme  

C’est aujourd’hui la Journée mondiale du tourisme.  Dans son message, le Secrétaire général note que le tourisme a le pouvoir de favoriser l’inclusion, de protéger la nature et de promouvoir la compréhension culturelle. 

Il appelle les pays à investir dans un tourisme propre et durable, en réduisant la consommation d’énergie du secteur, en adoptant des filières à zéro émission et en protégeant la biodiversité.  

Invités demain 

Demain, les invités du Point de presse seront Mme Maria-Francesca Spatolisano, Sous-Secrétaire générale chargée de la coordination des politiques au Département des affaires économiques et sociales (DESA).  Elle sera accompagnée de M. Vincenzo Aquaro, Chef du Service de l’administration numérique de la Division des institutions publiques et de la gouvernance numérique du DESA.  Ils feront une présentation de l’édition 2022 de l’enquête E-Gouvernement de l’ONU: L’avenir de l’administration numérique. 

L’enquête révélera le classement de l’administration numérique - mesurant la portée et la qualité des services en ligne, l’état de l’infrastructure des télécommunications et les capacités humaines existantes.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.