Haïti


dbf240619

Personnes déplacées en Haïti: l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) signale qu’il y a actuellement près de 580 000 personnes déplacées en Haïti, soit une augmentation de 60% depuis mars. En plus des déplacements dans et autour de la capitale, Port-au-Prince, la violence a poussé un nombre toujours plus grand de personnes à fuir vers les provinces voisines.  En conséquence, dans la région du Sud, le nombre d’hommes, de femmes et d’enfants déplacés est passé au cours des trois derniers mois de 116 000 à 270 000.

dbf240611

Conférence sur Gaza : Le Secrétaire général a prononcé un discours aujourd’hui à la réunion de haut niveau sur Gaza qui se tient en Jordanie.  Il a mis l’accent sur la situation humanitaire difficile à Gaza et déclaré que la moitié au moins des missions humanitaires sont interdites d’accès, empêchées ou annulées pour des raisons opérationnelles ou sécuritaires.  Il a dit aux dirigeants qui participent à la réunion qu’il est grand temps de décréter un cessez-le-feu et d’obtenir la libération des otages.  

dbf240607

Lundi prochain, le Secrétaire général devrait s’envoler pour la Jordanie où il doit participer à la Conférence de haut niveau sur Gaza, le lendemain. Intitulée « Appel à l’action : Aide humanitaire urgente pour Gaza », la Conférence est convoquée à l’initiative du Roi Abdullah II, du Président égyptien, M. Abdel Fattah El Sisi et du Secrétaire général. La Conférence a pour but de proposer une réponse collective coordonnée à la situation humanitaire à Gaza. 

dbf240530

Journée des Casques bleus: le Secrétaire général a rendu hommage aux plus de 4 300 femmes et hommes qui ont perdu la vie en servant sous le drapeau bleu des Nations Unies depuis 1948. Il a déclaré que chaque perte souligne le besoin urgent de prévenir la violence, de protéger les plus vulnérables et de ne ménager aucun effort pour mettre fin à ces conflits meurtriers.

dbf240524

Cour internationale de Justice (CIJ): Le Secrétaire général prend note de l’Ordonnance que la CIJ a rendue aujourd’hui, indiquant d’autres mesures conservatoires en l’affaire relative à l’Application de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide dans la bande de Gaza (Afrique du Sud c. Israël). À cet égard, le Secrétaire général note la décision de la Cour d’ordonner, entre autres, à Israël, conformément aux obligations lui incombant au titre de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, et au vu de la dégradation des conditions d’existence auxquels sont soumis les civils dans le gouvernorat de Rafah, d’arrêter son offensive militaire, et toute autre action menée dans le gouvernorat de Rafah, qui serait susceptible de soumettre le groupe des Palestiniens de Gaza à des conditions d’existence capables d’entraîner sa destruction physique totale ou partielle.

dbf240522

Territoire palestinien occupé: Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dit que les gens qui fuient l’escalade des hostilités et obéissent aux ordres d’évacuation n’ont ni abri, ni nourriture, ni eau ou autre service essentiel à la survie d’un être humain. Cette situation s’inscrit dans le contexte des bombardements israéliens en cours, des lourds combats et des incursions terrestres, en particulier dans l’est de Rafah et dans la partie nord de la bande de Gaza.