Aller au contenu principal

Cinquième Commission

AG/AB/4388

La Cinquième Commission, chargée des questions administratives et budgétaires a achevé sa deuxième reprise de session ce soir, soit un mois après la date prévue.  Elle est parvenue à un consensus sur une enveloppe de 6,45 milliards de dollars pour 11 opérations de paix des Nations Unies, durant l’exercice budgétaire allant du 1er juillet 2022 au 30 juin 2023. 

AG/AB/4386

La Cinquième Commission chargée des questions administratives et budgétaires a reçu aujourd’hui la confirmation que la situation financière de l’ONU reste préoccupante.  Dans ce cadre, elle a examiné l’enveloppe de 6,5 milliards de dollars demandée pour les opérations de maintien de la paix des Nations Unies, pour la période 2022-2023, et l’idée du Secrétaire général d’affecter au Fonds pour la consolidation de la paix des contributions statutaires de 100 millions de dollars par an pour compléter les contributions volontaires. 

AG/AB/4385

La Cinquième Commission chargée des questions administratives et budgétaires a examiné, cet après-midi, le concept révisé des stocks pour déploiement stratégique pour la Base de soutien logistique des Nations Unies présenté par M. Christian Sanders, Sous-Secrétaire général au Bureau du Chef de la gestion de la chaîne d’approvisionnement, du Département de l’appui opérationnel. 

AG/AB/4382

La Cinquième Commission chargée des questions administratives et budgétaires, a ouvert, ce matin, sa deuxième reprise de session consacrée à l’examen des budgets annuels des opérations de paix pour la période allant du 1er juillet 2022 au 30 juin 2023.  Si elle suit son Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB), la Commission aura à décider d’un montant de 668,4 millions de dollars pour les opérations à Chypre, au Kosovo, au Liban et celle chargée d’observer le désengagement des forces israéliennes et syriennes.

AG/AB/4381

« Nous vivons aujourd’hui une occasion manquée de réformer le système des Nations Unies », ont tranché les États-Unis, à la clôture de la reprise de session de la Cinquième Commission chargée des questions administratives et budgétaires.  À l’instar des autres intervenants, dont le Groupe des États d’Afrique et le Groupe des 77 et la Chine, ils ont regretté l’incapacité de la Commission d’avancer sur une résolution relative à la gestion des ressources humaines, attendue depuis cinq ans, coinçant « l’organisation la plus importante » dans le passé.  

AG/AB/4380

Le Cinquième Commission, chargée des questions administratives et budgétaires, s’est penchée, aujourd’hui, sur la gestion des 36 800 membres du personnel du Secrétariat de l’ONU et a réfléchi aux moyens de multiplier les chances des pays en développement de devenir fournisseurs de l’Organisation, un marché de 2,7 milliards de dollars en 2020.

AG/AB/4379

La Cinquième Commission chargée des questions administratives et budgétaires, a repris aujourd’hui une session qui, selon les interventions, se concentrera sur les solutions à la situation de trésorerie de l’ONU, la réforme de la gestion des ressources humaines, bloquée depuis cinq ans, et le financement de l’assurance maladie des fonctionnaires après la cessation de service.