Aller au contenu principal
dbf220801

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 1er août 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Initiative céréalière de la mer Noire

Ce matin, le Secrétaire général a parlé à la presse du navire chargé de plus de 26 000 tonnes de maïs, soit le premier navire commercial à partir du port d’Odessa depuis la fin du mois de février, dans le cadre de l’Initiative céréalière de la mer Noire qu’il a présentée il y a quelques mois aux leaders de la Fédération de Russie et de l’Ukraine.

Le Secrétaire général a indiqué que le navire marchand Razoni transporte deux produits: du maïs et de l’espoir.  L’espoir pour les millions de gens dans le monde qui dépendent d’un fonctionnement sans heurt des ports ukrainiens pour nourrir leur famille. 

Le Secrétaire général a noté que le départ du navire aujourd’hui est le fruit du travail collectif énorme du Centre conjoint de coordination, mis en place la semaine dernière à Istanbul, sous les auspices des Nations Unies, avec les représentants de la Fédération de Russie, de l’Ukraine et de la Türkiye.

Il a souligné que veiller à ce que les céréales, les fertilisants et autres denrées alimentaires soient disponibles à un prix raisonnable pour les pays en développement est un impératif humanitaire et que les gens qui sont au bord de la famine ont besoin que de tels accords fonctionnent pour pouvoir survivre. 

Le Secrétaire général a ajouté que la guerre doit cesser et la paix, être rétablie, conformément à la Charte des Nations Unies et au droit international.  Il a formulé l’espoir que les nouvelles d’aujourd’hui seront un pas vers cet objectif, pour les peuples de l’Ukraine et de la Fédération de Russie, mais aussi pour le monde entier. 

Le Centre conjoint de coordination a aussi publié un communiqué de presse aujourd’hui. 

Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires

Le Secrétaire général a prononcé aujourd’hui un discours à la dixième Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP). 

Il a déclaré que la Conférence a lieu à un moment critique pour les efforts collectifs de paix et de sécurité, puisque l’humanité risque d’oublier les leçons du feu terrifiant d’Hiroshima et de Nagasaki.

Les tensions géopolitiques atteignent un nouveau sommet, a-t-il alerté, ajoutant que les États cherchent une fausse sécurité, en accumulant et en dépensant des centaines de milliards de dollars pour des armes apocalyptiques qui n’ont pas leur place sur notre planète. 

Déplacements du Secrétaire général

Dans ses remarques à la dixième Conférence d’examen, le Secrétaire général a souligné que cette réunion est plus essentielle que jamais et que c’est la raison pour laquelle il se rendra au Japon pour participer à la cérémonie du Mémorial de la paix à Hiroshima, qui a lieu le 6 août de chaque année. 

La cérémonie vise à consoler l’âme de ceux qui ont perdu la vie pendant le bombardement atomique et à prier pour la réalisation d’un monde de paix durable.  Le Secrétaire général entend honorer les victimes des bombardements et commémorer la mémoire de toutes les victimes de la Seconde Guerre mondiale.  Il entend aussi réitérer son appel aux dirigeants du monde pour qu’ils éliminent de toute urgence les stocks d’armes nucléaires. 

République démocratique du Congo (RDC)

Le Secrétaire général s’est entretenu ce matin avec le Président congolais, Félix Tshisekedi.  Il a présenté ses condoléances et ses excuses pour l’incident d’hier, impliquant deux Casques bleus à Kasindi, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda.  Le Secrétaire général a dit que les Nations Unies sont totalement engagées en faveur de la paix et de la coordination et du travail avec les Forces armées congolaises (FARDC).  Pour résoudre la situation et apporter la stabilité dans l’est de la RDC, il faut un dialogue effectif, a-t-il dit, et pour qu’il advienne, nous demandons, a ajouté le Secrétaire général, le retrait sans condition du groupe M23 et appelons tous les groupes armés à cesser toute forme de violence.

Dans la déclaration qu’il a rendue publique hier, le Secrétaire général se dit outré par l’incident de Kasindi et souligne dans les termes les plus fermes la nécessité d’établir les responsabilités. 

Libye 

Dans une déclaration rendue publique, le Secrétaire général exprime sa sincère gratitude à Mme Stephanie Williams, qui vient d’achever son mandat de Conseillère spéciale pour la Libye. 

Kosovo

S’agissant des tensions sur les points de passage entre le Kosovo et la Serbie, l’ONU suit de très près l’évolution de la situation au Kosovo et salue le report de la mise en œuvre des décisions qui a conduit à l’apaisement desdites tensions sur place.  La Représentante spéciale du Secrétaire général et Chef de la Mission des Nations Unies au Kosovo (MINUK), Mme Caroline Ziadeh, a exhorté hier toutes les parties à traiter des questions, de bonne foi et dans le cadre d’un dialogue facilité par l’Union européenne, pour renforcer la stabilité et la sécurité pour tous.

Iraq 

Dans une déclaration rendue publique le week-end dernier, le Secrétaire général exprime sa préoccupation face aux manifestations et note que les libertés d’expression et de réunion pacifique sont des droits fondamentaux qui doivent être respectés en tout temps. 

Soudan

Les agences humanitaires indiquent que plus de 31 000 personnes ont fui après les violences communautaires dans la ville de Ganis de l’État du Nil-Bleu, selon les premières informations des autorités locales et des partenaires de l’ONU. 

La situation dans la ville d’Ed Damazine et d’autres parties de l’État du Nil-Bleu est actuellement calme mais imprévisible. 

Les organisations humanitaires continuent d’aider les déplacés et les personnes affectées.  Les partenaires du secteur de la santé ont distribué des produits à 30 000 personnes pour trois mois.  Ceux du secteur de la nutrition continuent d’examiner les enfants pour détecter des cas de malnutrition et de soutenir les centres de nutrition, en fournissant des aliments thérapeutiques. 

Du mois de janvier au mois de juin de cette année, le conflit a poussé plus de 117 000 personnes à fuir de chez elles.

Le Plan de réponse humanitaire 2022 pour le Soudan cherche à mobiliser une somme de 1,9 milliards de dollars pour aider 10,9 millions de personnes vulnérables.  À ce jour, il n’est financé qu’à hauteur de 21%.  Il faut donc plus d’argent.

Myanmar 

Les agences humanitaires indiquent que plus de 1,2 million de personnes ont fui ailleurs dans le pays, dont plus de 866 000 déplacées par le conflit et l’insécurité depuis le coup d’État militaire de février 2021 et plus de 346 000 personnes qui avaient déjà fui lors des précédents conflits, la majorité d’entre elles dans l’État rakhine. 

L’envolée des prix des produits de première nécessité depuis le mois de mai, dont la nourriture et le carburant, a aggravé le stress économique sous lequel vivent les gens. 

Avec ses partenaires locaux, l’ONU essaye d’apporter une aide vitale à 6,2 millions de personnes cette année.  Elle a déjà touché la moitié environ du public cible avec une forme ou l’autre d’aide humanitaire, à cette moitié d’année, malgré l’accès et les fonds limités.

Pour aider les autres communautés vulnérables, il faut un meilleur accès et des fonds supplémentaires, en particulier dans le contexte de l’inflation. 

Au 1er août, le Plan de réponse humanitaire 2022 n’était financé qu’à hauteur de 13%, le déficit étant de 719 millions de dollars.  Toutes les activités sectorielles sont gravement sous-financées, compromettant la faculté de répondre aux besoins croissants.  Comme on le voit dans d’autres endroits, quand les fonds se tarissent, les opérations aussi.

Semaine mondiale de l’allaitement

À l’occasion du début de la Semaine mondiale de l’allaitement, la Directrice exécutive du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Mme Catherine Russell, et le Chef de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), M. Tedros Ghebreyesus, ont publié une déclaration conjointe, soulignant qu’au moment où les crises mondiales menacent la santé et la nutrition de millions de bébés et d’enfants, l’importance vitale de l’allaitement comme meilleur commencement possible de la vie est plus réelle que jamais. 

Commission d’enquête

S’agissant des commentaires d’un membre de la Commission d’enquête du Conseil des droits de l’homme sur Israël et la Palestine, le Porte-parole a insisté sur le fait que le Secrétaire général n’a aucun pouvoir sur une commission dont les membres sont nommés par le Conseil des droits de l’homme.

Il a toutefois toujours dit clairement que l’antisémitisme n’a pas sa place dans le travail des Nations Unies.

En outre, Israël est sans équivoque un État Membre des Nations Unies, doté des mêmes droits et des mêmes responsabilités que les autres 192 autres États qui composent l’Organisation.

Conférences de presse

M. Gustavo Zlauvinen, Représentant permanent de l’Argentine et Président de la dixième Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), a donné une conférence de presse aujourd’hui. 

Le Secrétaire d’État américain, M. Antony Blinken, a aussi répondu aux questions de la presse, à la sortie de la salle de l’Assemblée générale. 

Enfin, le Représentant permanent de la Chine et Président du Conseil de sécurité pour le mois d’août, M. Zhang Jun, a présenté aux journalistes le programme de travail mensuel de l’organe des Nations Unies chargé au maintien de la paix et de la sécurité internationales.

Demain, ce sera au tour du Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), M. Rafael Mariano Grossi, de se présenter devant la presse pour parler de la Conférence d’examen du TNP.

Le Secrétaire général de l’ONU et la Secrétaire générale de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), Mme Rebeca Grynspan, ont aussi prévu des conférences de presse cette semaine.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.