Aller au contenu principal

Libye

dbf230116

Nigéria: Près de 25 millions de Nigérians risqueront la faim entre les mois de juin et d’août de cette année si des mesures urgentes ne sont pas prises, indique le Cadre Harmonisé d’octobre 2022, une analyse de l’alimentation et de la nutrition effectuée par le Gouvernement nigérian, en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

DBF221216

Pérou: Le Secrétaire général suit avec préoccupation la situation au Pérou.  Il regrette les pertes en vie humaine et réitère son appel aux autorités et à toutes les parties concernées pour qu’elles respectent l’état de droit et les libertés de réunion et de manifestation pacifique.  Il exhorte toutes les parties à rester calme, à faire preuve de retenue et à s’abstenir d’attiser les tensions.

CS/15144

​​​​​​​Un an après le report des élections initialement prévues le 24 décembre 2021, et face à l’impasse dans laquelle se trouve la Libye, le Représentant spécial du Secrétaire général pour ce pays a, ce matin, déclaré devant le Conseil de sécurité que les rivalités politiques ne peuvent plus servir de justification pour prendre en otage tout un pays.

SC/15124

Le 1er décembre 2022, le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1970 (2011) concernant la Libye a décidé, conformément à l’alinéa a) du paragraphe 16 de la résolution 1970 (2011), d’accorder une dérogation à l’interdiction de voyager pour raisons humanitaires, du 1er décembre 2022 au 31 mai 2023, aux trois personnes suivantes:

CS/15106

Intervenant de nouveau devant le Conseil de sécurité trois semaines seulement après son tout premier exposé, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, M. Abdoulaye Bathily, a présenté aujourd’hui ses activités les plus récentes à l’occasion d’une séance demandée par la Fédération de Russie dont l’opportunité a été mise en doute par plusieurs autres membres, de même que par le représentant libyen. 

CS/15100

Le Conseil de sécurité a entendu, aujourd’hui, l’exposé semestriel que le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) lui présente sur l’état de ses enquêtes en Libye.  M. Karim Asad Ahmad Khan s’est exprimé en visioconférence depuis Tripoli, une première, puisque jamais encore le Procureur de la CPI n’avait pu se rendre dans ce pays.

CS/15085

​​​​​​​Après cinq renouvèlements techniques de courte durée en moins de 14 mois, le Conseil de sécurité a décidé ce matin de proroger le mandat de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) jusqu’au 31 octobre 2023.  Adoptée à l’unanimité, la résolution 2656 (2022) précise que cette extension d’un an doit permettre à la mission politique spéciale intégrée de « mener à bien le mandat qui lui a été confié dans la résolution 2542 (2020) et au paragraphe 16 de la résolution 2570 (2021) » et qui demeure inchangé.