Aller au contenu principal
dbf220202

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 2 février 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Invitée au point de presse aujourd’hui

L’invitée du point de presse est Mme Brenda Barton, la Directrice nationale du Programme alimentaire mondial (PAM) pour les Philippines, qui parlera de la situation humanitaire dans ce pays à la suite du passage du typhon Odette.

Déplacements du Secrétaire général

Le Secrétaire général se rend aujourd’hui à Beijing, où il assistera vendredi à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver.  Au cours de son séjour, il s’entretiendra également avec le Président du Comité international olympique, M. Thomas Bach, et les autorités chinoises.  Il devrait être de retour à New York le dimanche 6 février. 

Éthiopie

Hier après-midi, le Secrétaire général, à la veille de son départ pour les Jeux olympiques d’hiver, a lancé à toutes les parties en Éthiopie un appel pressant à une cessation immédiate des hostilités.  Ceci permettrait un accès humanitaire effectif et soulagerait toutes les populations affectées dans tout le pays et de telles actions contribueraient à ouvrir la voie à un très nécessaire dialogue national inclusif impliquant tous les Éthiopiens, a-t-il souligné.

M. Guterres a réitéré son appel à toutes les parties pour qu’elles respectent la tradition la plus belle de l’esprit olympique afin de sauver des vies, dépasser les divergences et trouver la voie d’une paix véritable.

Le Secrétaire général, également interrogé sur la tentative de coup d’État qui a eu lieu hier en Guinée-Bissau, a déclaré que les coups d’État sont totalement inacceptables.  Il a averti que nous assistons à une terrible multiplication des coups d’État, appelant les soldats à regagner leurs casernes. 

République démocratique du Congo

La Chef de la mission de maintien de la paix en République démocratique du Congo (MONUSCO), Mme Bintou Keita, a fermement condamné l’attaque lancée hier soir par les milices du CODECO contre un site de déplacés à Savo, dans la province de l’Ituri.  Au moins 50 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été tuées dans cette attaque, et 36 autres blessées. 

La MONUSCO a dépêché une patrouille sur place après avoir été informée de l’attaque.  Elle a également prévenu les forces de sécurité nationales ainsi que son réseau d’alerte communautaire.  Les Casques bleus ont échangé des coups de feu avec les assaillants peu après leur arrivée sur les lieux et mené des opérations conjointes avec l’armée congolaise jusqu’en début de matinée, repoussant les assaillants hors de la zone et sécurisant le site en vue de prévenir de nouvelles offensives. 

Les partenaires humanitaires fournissent des articles médicaux aux populations vivant sur place, qui sont au nombre de 600 000 personnes.  Nos collègues humanitaires nous disent que l’accès par la route est restreint en raison de l’insécurité et la livraison de l’aide humanitaire compromise. 

Burkina Faso  

Le Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), M. Mahamet Saleh Annadif, se rend aujourd’hui à Accra, au Ghana, où il participera au deuxième Sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement sur la situation politique au Burkina Faso.  Ce sommet, prévu pour demain, est organisé par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), et fait suite à la mission conjointe CEDEAO-ONU au Burkina Faso.   

Dans un résumé de la visite publié par son Bureau, M. Annadif a réitéré que la délégation conjointe appelle à un retour rapide à l’ordre constitutionnel dans le pays.   

Il a également dit avoir souligné auprès des autorités militaires que rien ne peut justifier un coup d’État et les a exhortées à coopérer avec la CEDEAO et la communauté internationale pour trouver des solutions à la crise actuelle. 

Myanmar

Nous sommes au courant d’une récente interview donnée aux médias par l’Envoyée spéciale du Secrétaire général pour le Myanmar, Mme Noeleen Heyzer, et regrettons la déformation des faits indiquant qu’elle aurait utilisé le terme « partage du pouvoir » dans le contexte de la crise actuelle qui sévit dans ce pays.   

L’Envoyée spéciale n’a cessé de plaider en faveur d’un processus dirigé par le Myanmar, qui soit inclusif et reflète la volonté et les attentes de la population.   

Dès le début de son mandat, elle a souligné que nous devions rester fermement aux côtés du peuple du Myanmar et agir pour soutenir ses aspirations à une société inclusive et à la protection de toutes les communautés, y compris les Rohingya.   

En ce qui concerne le rôle de l’armée, l’Envoyée spéciale a clairement indiqué que pour réduire le déficit de confiance, il faut d’abord mettre fin immédiatement aux attaques militaires, y compris aux opérations aériennes.

Pour créer un espace de discussion sur la paix, l’unité nationale et la démocratie, l’Envoyée spéciale a souligné que des progrès doivent être réalisés grâce à des efforts crédibles aux yeux de la population.

Syrie

En Syrie, deux petites filles, l’une âgée d’une semaine et l’autre de deux mois, sont décédées hier, apparemment à cause du froid.  Les deux bébés vivaient dans des camps de déplacés situés dans les zones rurales d’Edleb.

Dans le Nord-Ouest, sur les 2,8 millions de déplacés, 1,7 million de personnes vivent dans des camps ou des structures informelles, la majorité ayant des abris inadéquats.  

Depuis le 18 janvier, 10 000 tentes ont été endommagées ou détruites à travers Edleb et le nord d’Alep et plus de 250 000 personnes sont affectées par les rigueurs hivernales.  Les températures sont fréquemment inférieures à zéro. 

Les partenaires humanitaires tentent de venir en priorité en aide à 10 000 foyers, auxquels ont été remis, entre autres, des abris et des espèces.  Les partenaires humanitaires fourniront à plus de 90 000 personnes des rations alimentaires ponctuelles prêtes à être consommées et des paniers alimentaires d’urgence.

L’important déficit de financement de la réponse pendant la saison hivernale constitue un défi majeur.  Pour le Nord-Ouest, il manque 39 millions de dollars sur les 84 millions prévus. 

Afghanistan

Aujourd’hui, dans un tweet, la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a déclaré que les taliban ont remis en liberté deux reporters d’Ariana News.  Elle a noté que l’on ne sait toujours pas où se trouvent les femmes activistes et autres personnes disparues il y a deux semaines.

La Mission a souligné que les taliban doivent agir de toute urgence pour mettre fin aux enlèvements et garantir la liberté des personnes disparues.

Journée mondiale des zones humides

Aujourd’hui est la Journée mondiale des zones humides, dont le thème cette année est « Agir pour les zones humides, c’est agir pour l’humanité et la nature ».  Elle rappelle l’importance des actions visant à assurer la conservation et l’utilisation durable des zones humides pour la santé humaine et planétaire. 

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) prévient que les zones humides disparaissent trois fois plus vite que les forêts et constituent l’écosystème le plus menacé de la planète.  En un peu plus de 50 ans –depuis 1970– 35% des zones humides de la planète ont disparu. 

Nomination FISNUA

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé hier la nomination du général de division Benjamin Olufemi Sawyerr, du Nigéria, au poste de commandant de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA).

Le général Sawyerr succède à Kefyalew Amde Tessema, de l’Éthiopie, à qui le Secrétaire général exprime sa reconnaissance pour son dévouement, ses services inestimables et son leadership efficace à la tête de la FISNUA.

Le général de division Sawyerr est un militaire de carrière au service de l’armée nigériane depuis plus de 34 ans.  Il était, depuis 2021, Directeur des services d’information de la défense au sein des Forces de défense nigérianes. 

Tableau d’honneur

La France et les Tuvalu se sont acquittés aujourd’hui de l’intégralité de leur quote-part au budget ordinaire de l’ONU pour 2022, portant à 43 le nombre d’États Membres à l’avoir fait.  

Point de presse hybride demain

Demain, à 11 heures, aura lieu un point de presse hybride avec le Commissaire de l’Union européenne (UE) pour l’environnement, les océans et la pêche, M. Virginijus Sinkevičius.  Il sera présent dans cette salle pour présenter les priorités des Nations Unies relatives aux océans et la biodiversité du point de vue de l’UE. 

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.