Aller au contenu principal
8904e séance – après-midi
CS/14702

Le Conseil de sécurité décide une reconduction technique d’un mois de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA)

Lors d’une brève séance tenue cet après-midi, le Conseil de sécurité a décidé à l’unanimité, par sa résolution 2606 (2021), de reconduire pour un mois, jusqu’au 15 décembre 2021, le mandat de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) dans les termes prévus aux paragraphes 1 et 2 de sa résolution 2575 (2021), adoptée le 11 mai.

La résolution 2575 (2021) avait prorogé jusqu’au 15 novembre 2021 le mandat de la Force à la fois en ce qui concerne la démilitarisation de la zone d’Abyei, tel que défini initialement dans la résolution 1990(2011) et son appui au Mécanisme conjoint de vérification et de surveillance de la frontière, tâche additionnelle qui lui avait été confiée initialement par les résolutions 2024 (2011) et 2075 (2021).

Entre temps, le Conseil a examiné la situation à Abyei le 27 octobre, date à laquelle le Secrétaire général adjoint a présenté au Conseil les conclusions de l’examen stratégique de la FISNUA qu’avait demandé le Conseil, ainsi que les recommandations du Secrétaire général, qui invitait le Conseil à étudier deux options militaires « viables »: le maintien des effectifs globaux proches de ce qu’ils sont actuellement, ou la fixation d’un plafond de troupes légèrement réduit.  Le Conseil recommandait par ailleurs de laisser tel quel le Mécanisme conjoint de vérification et de surveillance de la frontière.  Le Soudan s’était dit en faveur du renouvellement du mandat de la Force pour six mois supplémentaires mais le Soudan du Sud avait jugé nécessaire un réexamen du plan du fait du coup d’État militaire survenu deux jours plus tôt à Khartoum, et plusieurs membres du Conseil avaient préconisé de reporter la décision sur un sujet jugé sensible.

Texte du projet de résolution S/2021/948

Le Conseil de sécurité,

Réaffirmant toutes ses résolutions antérieures et toutes les déclarations de sa présidence concernant la situation à Abyei et le long de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud et soulignant qu’il importe de s’y conformer et de les appliquer pleinement,

Réaffirmant son ferme attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale du Soudan et du Soudan du Sud,

Constatant que la situation actuelle à Abyei et le long de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud continue de menacer la paix et la sécurité internationales,

1.  Décide de proroger jusqu’au 15 décembre 2021 le mandat de la FISNUA énoncé aux paragraphes 1 et 2 de sa résolution 2575 (2021), qui renvoient aux dispositions pertinentes des résolutions 1990 (2011), 2024 (2011), 2075 (2012) et 2550 (2020);

2.  Décide de demeurer activement saisi de la question.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.