Aller au contenu principal

Iran

dbf230130

Haïti: Au moins 2,6 millions d’enfants devraient avoir besoin d’une assistance vitale en 2023, selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). Ces deux dernières années, le nombre d’enfants haïtiens, qui ont besoin d’une aide humanitaire, a augmenté de 500 000.  L’UNICEF dit que l’aggravation de la violence armée, conjuguée à la résurgence du choléra, à l’insécurité alimentaire et à l’inflation, a limité l’accès des enfants et de leurs familles aux services essentiels de santé, de nutrition, d’eau et d’hygiène.

dbf230127

République démocratique du Congo: Les combats se sont intensifiés ces derniers jours dans le pays.  L’ONU condamne la nouvelle offensive militaire du groupe rebelle M23 et réitère son appel à ce dernier pour qu’il cesse toutes les hostilités et se retire des zones occupées, conformément aux décisions prises au mini-sommet de Luanda, il y a quelques semaines.  Les agences humanitaires indiquent que, selon les premières informations des partenaires, quelque 90 000 personnes ont fui les combats entre les Forces congolaises et le M23 dans et autour de Kitshanga, au Nord-Kivu.

CS/15147

​​​​​​​Le Conseil de sécurité a examiné, cet après-midi, la mise en œuvre de sa résolution 2231 (2015) sur le programme nucléaire iranien, l’occasion pour les délégations de débattre des causes de l’impasse actuelle dans les efforts de revitalisation du Plan d’action global commun (PAGC).  Informés par la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix de l’état d’avancement des pourparlers de Vienne pour relancer le Plan et de la nature des activités nucléaires iraniennes, des préoccupations ont également été soulevées au sujet des allégations de livraisons de missiles et drones de combat par l’Iran à des acteurs étatiques et non étatiques.

dbf221118

Iran: L’ONU est profondément préoccupée par la violence croissante liée aux manifestations populaires en cours en Iran.  L’Organisation condamne tous les incidents qui ont fait des morts ou des blessés graves, y compris la fusillade dans la ville d’Izeh, le 16 novembre dernier.  Elle est également préoccupée par les condamnations à mort signalées contre cinq personnes non identifiées dans le cadre des dernières manifestations.