Aller au contenu principal

#COVID-19

CS/14858

Alors que la COVID-19 a déjà contaminé 500 millions de personnes et fait 6 millions de morts, le Conseil de sécurité a discuté aujourd’hui des moyens d’améliorer la mise en œuvre des dispositions de ses résolutions 2532 (2020) et 2565 (2021).  Si la première, adoptée au début de la pandémie, appelait à mettre un terme immédiat aux hostilités dans le monde pour y faire face, en demandant une pause humanitaire d’au moins 90 jours, la seconde demandait l’année suivante de faciliter l’accès aux vaccins dans les zones de conflit.

dbf220411

L’équipe de pays des Nations Unies est alarmée par la détérioration de la situation humanitaire au Myanmar, au moment où les civils continuent de souffrir des combats constants, en particulier dans le sud-est et le nord-ouest du pays. Dans tout le pays, plus de 900 000 hommes, femmes et enfants ont fui, dont plus de 560 000 personnes toujours déracinées par le conflit depuis le coup d’État militaire de février 2021. 

dbf220309

Environ 400 jeunes leaders de toute l’Afrique se réunissent aujourd’hui à Addis-Abeba (Éthiopie) dans le cadre d’un sommet de trois jours soutenu par l’ONU afin de discuter des moyens de contribuer à accélérer la mise en œuvre du Programme 2030 sur le continent. Entre autres questions, les jeunes se penchent sur les changements climatiques ou encore le renforcement de l’action pour les femmes et les filles afin d’atteindre les objectifs de développement durable.

dbf220222

Ukraine: Mme DiCarlo a rappelé que le Secrétaire général a été très clair et a considéré que la décision de la Fédération de Russie de reconnaître l’indépendance de certaines zones des régions de Donetsk et Louhansk constitue une violation de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, incompatible avec les principes de la Charte des Nations Unies. 

dbf220217

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) à Nairobi indique que les incendies de forêt sont plus intenses et plus fréquents, la pollution sonore urbaine devient une menace mondiale pour la santé publique, et les inadéquations phénologiques -les perturbations dans le calendrier des étapes du cycle de vie des systèmes naturels– ont des conséquences écologiques.