Aller au contenu principal
dbf220429

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 29 avril 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Invités du point de presse

Aujourd’hui, les invités du point de presse étaient, M. Guy Ryder, Directeur général de l’Organisation internationale du Travail (OIT), et M. Salous Klaus Chilima, Vice-Président du Malawi, qui ont discuté du lancement du rapport de l’OIT sur les pays les moins avancés (PMA). 

Secrétaire général

À l’occasion du mois du ramadan, M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, entamera samedi une visite de solidarité au Sénégal, au Niger et au Nigéria, au cours de laquelle il soulignera, notamment, l’impact de la guerre en Ukraine sur le continent africain.

Le Secrétaire général rencontrera et partagera un iftar avec M. Macky Sall, Président du Sénégal, qui a entamé cette année la présidence de l’Union africaine.  M. Guterres participera également aux célébrations de l’Eïd al-Fitr avec M. Mohamed Bazoum, Président du Niger, et rencontrera M. Muhammadu Buhari, Président du Nigéria.   

Lors de sa visite dans ces trois pays, le Secrétaire général rencontrera de hauts fonctionnaires ainsi que des représentants de la société civile, notamment des femmes, des groupes de jeunes et des chefs religieux.  Il rencontrera des familles touchées par la violence et l’instabilité dans le Sahel, en particulier des personnes déplacées à l’intérieur du pays et des réfugiés.  M. Guterres aura ainsi l’occasion de voir sur place l’impact des changements climatiques sur les communautés vulnérables et d’évaluer les progrès et les défis du relèvement après la pandémie de COVID-19.    

Le Secrétaire général a inauguré les visites annuelles de solidarité à l’occasion du ramadan lorsqu’il était à la tête du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), une tradition qui a été interrompue en raison de la pandémie.  Cette année, il en profitera également pour exprimer sa solidarité avec les victimes du terrorisme dans la région.

Secrétaire général/Ukraine

Le Secrétaire général a quitté Kiev plus tôt dans la journée, a dit le Porte-parole adjoint, qui a rappelé avoir partagé hier après-midi la transcription de la rencontre avec la presse qu’il a eue avec M. Volodymyr Zelenskyy, Président de l’Ukraine, après leur réunion. 

Dans son discours à la presse, le Secrétaire général a déclaré au peuple ukrainien que « le monde vous voit, vous entend et il est impressionné par votre résilience et votre détermination ».  Il a ajouté que les mots de solidarité ne suffisent pas et qu’il était en Ukraine pour se concentrer sur les besoins sur le terrain et intensifier les opérations. 

Il a évoqué les efforts entrepris pour fournir une aide en espèces à 2 millions de personnes d’ici au mois d’août et pour étendre l’aide alimentaire à 6 millions de personnes d’ici à juin. 

Il a ajouté qu’alors que nous continuons à faire pression pour un cessez-le-feu complet, nous continuerons également à nous efforcer de prendre des mesures pratiques immédiates pour sauver des vies et réduire la souffrance humaine, notamment par le biais de couloirs humanitaires efficaces, d’une cessation locale des hostilités et d’un passage sûr pour les civils et les voies d’approvisionnement. 

Plus tard, le Secrétaire général a rencontré M. Denys Shmyhal, Premier Ministre ukrainien, avec lequel il a discuté de l’intensification de l’aide humanitaire de l’ONU à l’Ukraine. 

Jordanie

Le Secrétaire général s’est entretenu aujourd’hui par téléphone avec M. Ayman Safadi, Ministre des affaires étrangères de la Jordanie, de la situation à Jérusalem, reconnaissant qu’elle s’était améliorée.  M. Guterres a appelé tout le monde à faire tout son possible afin que le calme continue, en particulier pendant les jours saints.  Le Secrétaire général a réitéré la nécessité de maintenir le statu quo autour des lieux saints et d’éviter toute provocation. 

Ukraine

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé aujourd’hui un appel de 514 millions de dollars pour soutenir sa réponse continue aux besoins humanitaires des personnes touchées par la guerre en Ukraine et dans les pays voisins.  L’OIM note que depuis le début de la guerre, plus de 7,7 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur de l’Ukraine, tandis que plus de 5 millions de réfugiés et au moins 233 000 ressortissants de pays tiers ont cherché refuge de l’autre côté de la frontière dans les pays voisins.

L’appel éclair de l’OIM vise à atteindre plus de 8 millions de personnes en Ukraine et 2 millions de personnes qui ont fui le pays.

République centrafricaine

Nos confrères de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) rapportent que des combattants de deux groupes armés, l’UPC et le FRPC, ont attaqué des membres des forces armées centrafricaines à Nzacko, dans la préfecture du Mbomou.  L’attaque a fait plusieurs morts et blessés parmi les soldats et provoqué le déplacement de civils.

La Mission des Nations Unies a dépêché une patrouille pour évaluer la situation et aider à rétablir la sécurité dans la région.

Entre-temps, la Mission a reçu des informations selon lesquelles, mercredi, dans la préfecture de l’Ouham, d’autres membres du personnel de sécurité présents en République centrafricaine ont mené une opération près de Kouki contre des combattants anti-Balaka et MPC/FPRC, tuant et blessant des civils.

Les Casques bleus sont sur le terrain depuis hier et la Mission lance une enquête sur l’incident.

Éthiopie

Dans le nord de l’Éthiopie, nos collègues humanitaires nous disent que l’aide continue d’être fournie aux personnes touchées par le conflit.  Depuis le 1er avril, 142 camions d’aide alimentaire et 10 camions-citernes de carburant sont arrivés au Tigré par trois convois, via la route de Semera à Afar.

Jusqu’à présent, environ 3 400 tonnes métriques de nourriture ont été introduites dans le Tigré avec ces convois.  Ces livraisons ont été acheminées vers les districts prioritaires et deux camps de réfugiés, ainsi qu’à Mekele.

La distribution est en cours, mais ces fournitures restent bien en deçà de ce qui est nécessaire pour répondre au niveau des besoins.

La réponse est également en cours dans les zones touchées par le conflit dans l’Amhara et l’Afar et le Tigré voisin.  Depuis fin décembre, 10 millions de personnes ont reçu une aide alimentaire fournie par le Gouvernement, l’ONU et les organisations non gouvernementales (ONG) partenaires.

Dans l’Amhara, plus de 104 000 personnes ont été assistées par l’ONU et ses partenaires au cours de la semaine écoulée et dans la région de l’Afar, 83 000 personnes ont reçu une aide alimentaire au cours de la semaine écoulée.

Près de 700 000 personnes ont été aidées dans le cadre du cycle actuel de distribution de vivres.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité s’est réuni ce matin sur la question du programme d’armes chimiques de la Syrie.  Les membres ont entendu un exposé de Mme Izumi Nakamitsu, la Haute-Représentante pour les affaires de désarmement.

Auparavant, le Conseil de sécurité avait prolongé à l’unanimité le mandat de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) de trois mois, jusqu’à fin juillet.

Méditerranée

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a déclaré aujourd’hui que plus de 3 000 personnes sont mortes ou ont disparu en tentant, l’année dernière, de traverser la Méditerranée centrale et occidentale et l’Atlantique en direction de l’Europe.  Le HCR a appelé à un soutien urgent pour prévenir les décès et protéger les réfugiés et les demandeurs d’asile qui entreprennent de dangereux voyages par terre et par mer.

Selon le HCR, sur ce chiffre total de 2021, 1 924 personnes ont été signalées mortes ou portées disparues sur les routes de la Méditerranée centrale et occidentale; 1 153 personnes supplémentaires ont péri ou ont disparu sur la route maritime africaine Nord-Ouest vers les îles Canaries.

Le HCR a noté que la plupart des traversées maritimes ont eu lieu dans des bateaux gonflables surpeuplés et inaptes à la navigation - dont beaucoup ont chaviré ou ont été dégonflés, entraînant la mort.  Le HCR a ajouté que sur les routes terrestres, qui continuent également d’être très dangereuses, un nombre encore plus important de personnes pourraient être mortes lors de voyages à travers le désert du Sahara et les zones frontalières reculées, dans des centres de détention ou en captivité avec des passeurs ou de trafiquants.

Chine/COVID-19

Notre équipe des Nations Unies en Chine, dirigée par le Coordonnateur résident, M. Siddharth Chatterjee, contribue à la réponse du pays à la COVID-19.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) met en œuvre une campagne de vaccination conjointe avec les autorités, tandis que l’équipe des Nations Unies renforce la sensibilisation à la prévention et à la vaccination, prodigue des conseils sur la santé mentale et l’activité physique pendant la pandémie et des conseils aux parents pendant les confinements. 

Notre équipe appuie également des systèmes de santé et de protection sociale plus solides, plus accessibles et durables qui se concentrent sur les groupes vulnérables.  Cela comprend le renforcement des petites et moyennes entreprises dirigées par des femmes, l’aide en espèces aux réfugiés et aux demandeurs d’asile, tout en veillant à ce qu’ils soient vaccinés et disposent d’un équipement de protection individuelle.  L’équipe soutient également le pôle de réponse humanitaire globale à Guangzhou, aidant à collecter 3,5 millions de dollars pour soutenir les initiatives d’amélioration de la nutrition en Chine, au Cambodge et en République démocratique populaire lao.

Notre équipe fournit également des conseils au secteur de l’éducation, y compris pour les personnes handicapées. 

Pour sa part, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) aide à livrer des vaccins chinois soutenus par COVAX dans plusieurs pays, dont la Syrie et le Yémen.

Environnement

Un nouveau rapport du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et de ses partenaires a révélé que les montagnes coiffées de glaciers en Asie du Sud, qui fournissent de l’eau potable à des milliards de personnes, se réchauffent à un rythme alarmant.

Selon le rapport, la région, connue sous le nom de « troisième pôle » pour la quantité massive de glace qu’elle contient, s’est réchauffée presque deux fois plus que la moyenne mondiale.  Alors que la région devient plus humide pour le moment, les experts craignent que dans les décennies à venir, le recul des glaciers n’entraîne des pénuries d’eau dans toute l’Asie du Sud et de l’Est.

Jour férié

Lundi, à l’occasion de l’Eïd al-Fitr, l’ONU sera fermée. 

Et, mardi 3 mai, à 12 h 45, la Représentante permanente des États-Unis et Présidente du Conseil de sécurité pour le mois de mai, Mme Linda Thomas-Greenfield, sera dans cette salle pour vous informer du programme de travail du Conseil pour le mois de mai.

Contribution financière

Les Philippines ont réglé leur contribution au budget ordinaire de l’ONU, portant à 94 le nombre d’États Membres ayant réglé la totalité de leur contribution.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.