Aller au contenu principal

Burundi

DBF191209

Aujourd’hui, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a lancé son rapport sur le développement humain 2019 consacré aux inégalités.  Le rapport, intitulé « Au-delà des revenus, au-delà des moyennes, au-delà du présent », identifie une nouvelle génération d’inégalités qui déterminent de plus en plus les opportunités qu’ont les personnes au XXIe siècle et alimentent les manifestations globales qui touchent le monde entier.

CS/14004

Alors que s’approchent les échéances électorales de mai 2020 au Burundi, les membres du Conseil de sécurité ont montré des avis opposés sur le rôle que les Nations Unies sont appelées à jouer, au cours d’une séance d’information cet après-midi, l’occasion pour l’Envoyé spécial du Secrétaire général Michel Kafando d’annoncer qu’il cesse ses fonctions.

CS/13844

Cet après-midi, pour la première fois depuis février dernier, le Conseil de sécurité s’est réuni pour examiner la situation au Burundi, plongé dans les préparatifs des élections présidentielle et parlementaires de 2020, qui se déroulent dans un contexte préoccupant à plusieurs égards, selon le Sous-Secrétaire général chargé du Bureau d’appui à la consolidation de la paix, M. Oscar Fernandez-Taranco.

CS/13706

Si les préoccupations persistent face à l’état actuel du dialogue interburundais, l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour le Burundi a néanmoins indiqué, cet après-midi, devant le Conseil de sécurité, que la reconnaissance officielle, le 14 février dernier, du nouveau parti politique d’opposition, le Congrès national pour la liberté, « pourrait contribuer à l’ouverture de l’espace politique du pays », notamment dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020.

 

CS/13597

La situation au Burundi demeure fragile, en raison notamment de l’absence de dialogue politique inclusif, mais du fait aussi des difficultés humanitaires, économiques et financières, et de menaces sécuritaires, a, cet après-midi, déclaré l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour ce pays, M. Michel Kafando, devant le Conseil de sécurité.