Aller au contenu principal

Afrique

dbf230123

Secrétaire général/Cabo Verde: Le Secrétaire général a déclaré que face aux changements climatiques et à la pollution plastique, l’humanité a sa propre course à gagner, celle de protéger l’océan pour l’avenir.  Il a souligné que l’océan est derrière l’air que nous respirons, la nourriture que nous consommons, les cultures et les identités qui nous définissent, l’emploi et la prospérité qui nous aident.  L’océan, c’est la vie, a-t-il dit.  Il a insisté sur le fait que la fin de l’urgence océanique est une course que nous devons gagner et qu’en travaillant comme un seul homme, c’est une course que nous pouvons gagner.

dbf230113

Afghanistan: La Représentante spéciale du Secrétaire général est intervenue au Conseil de sécurité aujourd’hui au cours d’une séance privée.  Elle a répété que la décision des Taliban de limiter les droits des femmes et des filles, dont l’interdiction qui vient de leur être faite d’accéder à l’enseignement supérieur et de faire partie de la main-d’œuvre humanitaire, constitue une grave violation de leurs droits fondamentaux.

CS/15169

​​​​​​​La Cheffe par intérim du Bureau des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel (UNOWAS), Mme Giovanie Biha, et le Président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), M. Omar Alieu Touray, ont dressé, ce matin devant le Conseil de sécurité, un constat alarmant de la situation au Sahel, qui subit un « double fléau »: le terrorisme et une « cascade » de changements anticonstitutionnels de gouvernement.  Les délégations ont souligné l’urgence d’y remédier, tout en saluant le travail de l’UNOWAS.

DBF221216

Pérou: Le Secrétaire général suit avec préoccupation la situation au Pérou.  Il regrette les pertes en vie humaine et réitère son appel aux autorités et à toutes les parties concernées pour qu’elles respectent l’état de droit et les libertés de réunion et de manifestation pacifique.  Il exhorte toutes les parties à rester calme, à faire preuve de retenue et à s’abstenir d’attiser les tensions.

CS/15133

Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (BRENUAC) a exhorté, cet après-midi devant le Conseil de sécurité, les États d’Afrique centrale à ouvrir davantage l’espace politique et civique pour promouvoir une expression pacifique et ordonnée des opinions, et à prendre des dispositions en vue de renforcer l’inclusivité, la diversité et la crédibilité des processus politiques.

dbf221201

En Syrie, un convoi interagences des Nations Unies de 16 camions avec à bord 482 tonnes de vivres, ainsi que d’autres fournitures humanitaires, a traversé la ligne de démarcation entre Alep et Sarmada, dans le nord-ouest de la Syrie.  Les articles comprenaient des médicaments, des tablettes nutritives et d’eau, d’assainissement et d’hygiène, des kits de santé reproductive et du matériel éducatif.

dbf221122

Maroc: Ce matin à Fèz, le Secrétaire général a fait une déclaration à l’ouverture du Forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations Unies. Il a décrit les défis auxquels nous sommes confrontés, soulignant que les forces de la division et de la haine trouvent un terrain fertile dans un paysage infesté d’injustices et de conflits.   Mais, a-t-il ajouté, si nous embrassons la diversité comme une richesse, investissons dans l’inclusivité et veillons à ce que tout le monde puisse jouir d’une vie de dignité et d’opportunités, nous pourrons nouer une alliance de paix aux niveaux mondial et local pour surmonter les épreuves de notre temps.

CS/15108

Le Conseil de sécurité a débattu, ce matin, de la « crise » que connaît le G5 Sahel, selon l’expression de la France, dans un contexte de détérioration constante de la situation sécuritaire dans la région.  Le retrait du Mali du G5 Sahel et de sa Force conjointe, en mai dernier, et le manque de ressources financières ont été évoqués par les intervenants, qui ont proposé des pistes pour y remédier.  Les délégations ont ainsi dit attendre avec impatience les recommandations du Groupe de haut niveau sur la sécurité et le développement au Sahel dirigé par l’ancien Président du Niger, M. Mahamadou Issoufou.