Aller au contenu principal

Questions économiques

dbf230116

Nigéria: Près de 25 millions de Nigérians risqueront la faim entre les mois de juin et d’août de cette année si des mesures urgentes ne sont pas prises, indique le Cadre Harmonisé d’octobre 2022, une analyse de l’alimentation et de la nutrition effectuée par le Gouvernement nigérian, en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

dbf221130

L’Organisation internationale du Travail (OIT) a publié, aujourd’hui, un rapport qui montre que la grave crise inflationniste combinée au ralentissement de la croissance économique dans le monde –causés en partie par la guerre en Ukraine et la crise mondiale de l’énergie– entraîne une chute notable des salaires mensuels réels dans de nombreux pays. 

AG/EF/3579

​​​​​​​Réunie aujourd’hui en séance plénière, la Deuxième Commission, chargée des questions économiques et financières, a adopté ses 11 derniers projets de résolution et de décision, dont 6 à l’issue de votes sur le texte entier ou sur des propositions d’amendement, terminant ainsi ses travaux de la soixante-dix-septième session de l’Assemblée générale, qu’elle avait commencés le 29 septembre.  Il faut retrouver les bons rails pour atteindre les objectifs de développement durable après deux ans de perturbations dues à la COVID-19, a encouragé M. Li Junhua, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, qui est venu féliciter la Deuxième Commission et saluer les excellents résultats obtenus.

AG/EF/3578

Les points examinés par la Deuxième Commission (questions économiques et financières), qui a adopté, ce mardi,16 projets de résolution dont 2 à l’issue d’un vote, ont eu trait aux grands sujets transversaux chers à la Commission, tels que le développement durable et l’environnement, l’élimination de la pauvreté et les pays en situation particulière, la réforme du système financier international et son corollaire, la dette.

AG/EF/3577

Développement durable, mondialisation et interdépendance, élimination de la pauvreté, financement du développement: telles sont quelques-unes des thématiques abordées, cet après-midi, par la Deuxième Commission, chargée des questions économiques et financières, qui a adopté 14 nouveaux projets de résolution, dont deux par vote.

AG/EF/3576

​​​​​​​Réunie pour la première fois depuis la fin de ses débats de fond, la Deuxième Commission, chargée des questions économiques et financières, a adopté, ce matin, les deux premiers projets de résolution de cette session, qui ont nécessité des votes enregistrés.  Les deux textes ont fait l’objet de critiques de la part des États-Unis et d’Israël.  La Commission a également entendu la déléguée du Pakistan, parlant au nom du Groupe des 77 et la Chine, présenter 32 projets de résolution sur lesquels les délégations travaillent encore.

AG/EF/3573

La Deuxième Commission (questions économiques et financières) s’est penchée, ce vendredi, sur le développement urbain ainsi que sur les activités opérationnelles de développement du système des Nations Unies.  Comment canaliser l’urbanisme croissant, le rendre durable et compatible aux défis actuels sont parmi les questions qui ont été débattues en examinant la situation des villes qui, selon Chris Williams, Directeur du Bureau de New York d’ONU-Habitat, sont la clef de la réduction des crises et de la reprise.  Qu’il s’agisse d’urgences sanitaires, de la crise climatique, de conflits ou de catastrophes, elles sont le lieu où démarrent les crises telles que la pandémie de COVID-19, et là où elles se résolvent.  La manière dont les villes réagissent, se stabilisent et se régénèrent contribue au redressement national, a exposé l’expert, qui a recommandé de combattre en priorité « le sans-abrisme et le logement inadéquat ».

dbf220714

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a publié aujourd’hui son rapport sur le développement économique de l’Afrique.  Le rapport appelle les pays africains à diversifier leurs exportations pour pouvoir survivre aux chocs économiques nés des crises mondiales telles que la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine.