Conseil de sécurité


Conf180801-CS

En août, la situation au Myanmar et la question de la médiation et du règlement des différends figureront au « premier plan » des travaux du Conseil de sécurité, a annoncé, cet après-midi, la Représentante permanente du Royaume-Uni, Mme Karen Pierce, qui assurera la présidence mensuelle de l’organe de l’ONU chargé du maintien de la paix et de la sécurité internationales.

CS/13439

« Considérant qu’une plus grande stabilité en Somalie revêt une importance vitale pour la sécurité dans la région », le Conseil de sécurité a, ce matin, autorisé*, à l’unanimité, les États membres de l’Union africaine à proroger le déploiement de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) jusqu’au 31 mai 2019, avec « trois objectifs stratégiques. »

CS/13440

Le Président du Comité créé en vertu des résolutions 751 (1992) et 1907 (2009) concernant la Somalie et l’Érythrée a fait le point aujourd’hui au Conseil de sécurité sur les travaux de ces quatre derniers mois et, notamment, sur la visite qu’il a effectuée en mai dernier, dans la Corne de l’Afrique où souffle un vent favorable depuis le rapprochement entre l’Érythrée et l’Éthiopie.

 

CS/13437

En Syrie, où plus de 13 millions de personnes ont toujours besoin d’aide humanitaire, dont au moins 6 millions d’enfants, les efforts de l’ONU et de ses partenaires sont tributaires du soutien de nombreux États Membres, a plaidé, ce matin, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, au Conseil de sécurité.

CS/13436

Au moment où se tourne une nouvelle page du processus de paix en Colombie, avec la prestation de serment du nouveau Président colombien, M. Iván Duque, le 7 août, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Colombie, M. Jean Arnault, a, cet après-midi au Conseil de sécurité, fait le point sur ces quatre derniers mois. 

CS/13435

La République démocratique du Congo (RDC) est à la croisée des chemins, selon la Représentante spéciale du Secrétaire général pour ce pays, qui a lancé, ce matin, au Conseil de sécurité, un appel à toutes les parties prenantes pour qu’elles saisissent l’occasion « historique » de permettre la tenue, le 23 décembre prochain, d’élections « inclusives, transparentes et crédibles ».  La stabilité de la RDC en dépend, a souligné Mme Leïla Zerrougui.

CS/13433

Alors que les tensions se multiplient sur plusieurs fronts au Moyen-Orient, les interventions au Conseil de sécurité ont surtout porté aujourd’hui sur la situation à Gaza, où une nouvelle confrontation dévastatrice entre Israël et le Hamas a été évitée de justesse samedi dernier et où plus que jamais, un « horizon politique » doit être trouvé.