Aller au contenu principal
dbf220204

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 4 février 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par Mme Eri Kaneko, Porte-parole auxiliaire de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Chine

Le Secrétaire général a assisté aujourd’hui à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Beijing.

Dans son message vidéo, il a félicité tous les athlètes qui participent aux Jeux olympiques et paralympiques et déclaré que l’esprit olympique est celui de la paix, du respect mutuel et de la compréhension.

« J’espère avec ferveur que cet esprit aille au-delà de ces Jeux, et je rappelle à chacun de nous, participants et spectateurs, que nous appartenons à la même famille humaine », a confié le Secrétaire général, ajoutant qu’il n’y a aucune limite à ce que nous pouvons faire quand nous travaillons ensemble pour la paix, les droits de l’homme, des vies saines et le bien-être de tous.

Plus tôt dans la journée, le Secrétaire général s’est entretenu avec le Président du Comité international olympique, M. Thomas Bach.  Les deux hommes ont publié une déclaration à la presse, avant que le Secrétaire général ne dise aux journalistes que dans cette absence généralisée de respect de la différence, les Jeux montrent que la compétition peut être saine et joyeuse.  Il a alors présenté ses voeux de succès à tous les athlètes. 

Le Secrétaire général a aussi tenu une réunion virtuelle avec l’équipe de pays des Nations Unies. 

Demain, il assistera au déjeuner que le Président Xi Jinping a organisé pour les chefs d’État.  Le Secrétaire général devrait aussi s’entretenir avec les autorités chinoises et les autres leaders présents. 

Éthiopie

Les affrontements à Afar, la région du nord du pays, provoque des besoins humanitaires croissants et empêchent la fourniture de l’aide dans la région voisine du Tigré. 

Plus de 200 000 personnes ont fui les derniers combats dans la région, selon les autorités locales.  Ces combats ont aussi empêché l’ONU et ses partenaires d’effectuer l’évaluation des besoins.  Mais tout porte à croire que les déplacés ont un besoin urgent d’aide. 

Dans les zones accessibles d’Afar, la réponse humanitaire se poursuit et plus de 40 000 personnes ont reçu une aide alimentaire la dernière semaine, ce qui porte à plus de 420 000, le nombre de personnes aidées depuis la moitié du mois d’octobre. 

La fourniture de l’aide humanitaire au Tigré via la route Semera-Abala-Mekelle est toujours suspendue, en raison de l’insécurité à Afar.  L’ONU et ses partenaires ont suspendu ou considérablement réduit les programmes, à cause du manque de fournitures et de carburant. 

La semaine dernière, des niveaux réduits d’aide alimentaire ont été acheminés vers les déplacés et les communautés d’accueil dans la vie de Shire.  Le Programme alimentaire mondial (PAM) a constaté que plus de 80% de la population de la zone sont dans une situation d’insécurité alimentaire et que près de 40%, dans une insécurité alimentaire grave. 

L’aide humanitaire s’intensifie toujours dans la région d’Amhara; plus de 800 000 personnes ayant reçu de la nourriture la semaine dernière. 

Dans d’autres parties de l’Éthiopie et dans les pays voisins, en Somalie et au Kenya, la sécheresse augmente les besoins humanitaires chez des millions de gens.  Des fonds additionnels sont attendus de toute urgence pour financer la réponse humanitaire. 

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires acheminent de l’aide vers plus de 20 000 réfugiés qui ont fui les affrontements dans la région éthiopienne de Benishangul Gumuz, à la frontière du Soudan et du Soudan du Sud. 

Selon les informations, les combats ont éclaté le 18 janvier dernier, dans la ville de Tongo, entre des groupes armés non identifiés et les forces fédérales.  Le camp avoisinant qui accueille 10 000 réfugiés a été pillé et incendié, après le pillage d’un autre camp dans la même zone à la fin du mois de décembre.  Un total de 22 000 personnes dans les deux camps ont été coupées de tout accès et de toute assistance. 

Tout le personnel humanitaire a dû être évacué, et l’accès à la zone demeure impossible, y compris aux deux camps. 

Le HCR travaille avec le Gouvernement éthiopien et ses partenaires pour fournir une aide urgente aux réfugiés, dont des repas chauds, de l’eau potable et des soins médicaux.

Madagascar/Malawi

Au Malawi, après le passage de la tempête tropicale Ana, qui a causé inondations, dégâts et victimes, l’équipe de l’ONU travaille avec les autorités pour évaluer les besoins et fournir une assistance vitale. 

Les centres d’évacuation d’urgence construits par l’équipe de l’ONU avant la tempête servent d’abris essentiels. 

L’équipe fournit aussi de la nourriture et des articles non alimentaires comme des médicaments, des services de protection, de l’eau, des produits d’assainissement, des kits d’hygiène et a aussi installé des écoles temporaires pour les enfants. 

Par ailleurs, le cyclone tropical Batsirai devrait s’abattre sur la côte est de Madagascar demain. 

Les efforts de préparation s’intensifient et le Gouvernement a commencé à évacuer les gens à l’avance. 

Le Programme alimentaire mondial a prépositionné de la nourriture pour pouvoir en fournir rapidement et a apprêté un appui logistique au Gouvernement et aux ONG partenaires. 

Les messages développés par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et l’agence malgache de la gestion des catastrophes sont diffusés au sein des communautés qui seront probablement touchées par la tempête. 

Les partenaires humanitaires s’approvisionnent de toute urgence dans les marchés locaux pour augmenter leurs stocks et les équipes humanitaires dans l’est de Madagascar sont prêtes à déclencher leur appui. 

Palestiniens

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé une nouvelle campagne de soutien nutritionnel à des centaines de femmes enceintes et qui allaitent à Gaza et en Cisjordanie, pour combattre la malnutrition et les taux élevés d’anémie parmi elles. 

La campagne, qui a pour slogan « Your little wins add up to big achievements », comprend des activités telles que des séances de cuisine, la distribution de kits ménagers et de jardinage et la formation à la culture de légumes et de fruits. 

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la déficience en fer est un problème de santé publique en Palestine, surtout parmi les enfants de moins de 5 ans.  Par sa campagne, le PAM entend aider les mères et les familles, en leur fournissant une nutrition et en boostant la consommation de fer.  Le PAM va aussi offrir aux participantes des séances de jardinage et de culture de plantes riches en fer, grâce à une activité nommée « Grow your own garden ». 

Tonga

L’équipe de l’ONU sur place indique que la période de confinement de 48 heures qui a commencé mercredi dernier a été prolongée, après que cinq cas de COVID-19 ont été confirmés. 

Le traçage des contacts est en cours, les écoles sont fermées et le port du masque demeure obligatoire. 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et leurs partenaires travaillent avec les autorités pour apporter davantage de vaccins, de tests antigènes et des médicaments dans le pays. 

Pour traiter des tendances actuelles de la transmission, l’UNICEF a fourni 15 000 tests de dépistage qui devraient arriver lundi prochain.  Il contribue aussi à la fourniture de matériels pédagogiques et de produits pour désinfecter et nettoyer les écoles, entre autres. 

L’équipe de l’ONU aide toujours les autorités dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement, sans oublier celui des communications. 

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) indique que plus de 2 300 personnes sont toujours déplacées. 

Colombia 

Les agences humanitaires indiquent que les affrontements en cours entre les groupes armés non étatiques, conjugués à la violence contre les civils et les forces armées dans le département d’Arauca, ont provoqué la fuite de près de 2 240 personnes. 

Au moins 62 meurtres ont été enregistrés par les autorités ce mois dernier.  Six communautés autochtones au moins, comptabilisant 1 880 personnes, et une communauté de 340 ex-combattants, candidats à la réintégration, ont été confinées. 

Les agences humanitaires fournissent une aide alimentaire mais la fuite constante des gens et l’insécurité ont limité la réponse générale auprès des communautés affectées.  Les évaluations sont en cours pour pouvoir créer des couloirs humanitaires et assurer l’accès aux services de base. 

Le Bureau de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme continue de travailler étroitement avec les autorités et les partenaires nationaux pour vérifier la situation s’agissant des meurtres et des abus des droits de l’homme, avec l’aide des groupes religieux et autres groupes de la société civile. 

Personnel de l’ONU

En 2021, l’ONU a perdu au moins 25 membres de son personnel, soit un civil et 24 Casques bleus, dont deux femmes, au cours d’attaques ciblées.  

Journée internationale de la fraternité humaine

La Journée internationale a été célébrée aujourd’hui sur le thème « Une voie vers l’avenir ».  Dans son message, le Secrétaire général dit qu’en cette journée, nous réfléchissons à l’importance de la compréhension culturelle et religieuse, et du respect mutuel. 

Il note que dans le monde, l’on voit la montée des discours de haine, de l’intolérance, de la discrimination et même des attaques physiques contre des gens, tout simplement à cause de leur religion ou croyance, de leur ethnicité, de leur genre ou de leur orientation sexuelle.  Le Secrétaire général appelle chacun de nous à rester ferme contre le racisme où qu’il soit et quel que soit le moment où il se manifeste, et de s’unir dans la solidarité pour créer un monde juste, pacifique et inclusif pour tous.  

Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines

La Journée sera commémorée dimanche.  Dans son message, le Secrétaire général note que les mutilations génitales féminines sont une violation odieuse des droits de l’homme qui cause des dégâts profonds et permanents chez les femmes et les filles dans le monde entier.  Chaque année, poursuit-il, plus de quatre millions de filles risquent cette forme extrême de violence. 

Il est triste, ajoute le Secrétaire général, que la pandémie de COVID-19 ait eu un impact sur les services de santé, compromettant encore plus la situation des filles.  Il souligne que cette manifestation flagrante des inégalités entre les sexes doit être stoppée. 

Tableau d’honneur

Bahreïn, le Timor-Leste et la Zambie se sont acquittés de l’intégralité de leur contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2022, faisant grimper à 47 le nombre des États Membres inscrits au tableau d’honneur. 

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.