Aller au contenu principal
dbf220201

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 1er février 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Guinée-Bissau

Dans une déclaration rendue publique ce matin, le Secrétaire général se dit profondément préoccupé par les informations reçues concernant de violents combats à Bissau.  Il demande l’arrêt immédiat des combats et le plein respect des institutions démocratiques du pays.

Secrétaire général/République populaire démocratique de Corée

Dans une autre déclaration rendue publique ce matin, le Secrétaire général condamne le lancement d’un missile balistique d’une éventuelle portée intermédiaire par la République populaire démocratique de Corée (RPDC) le 30 janvier.  Il s’agit d’une rupture du moratoire annoncé par la RPDC en 2018 sur les lancements de cette nature et d’une violation flagrante des résolutions du Conseil de sécurité, note le Chef de l’Organisation.  Il est très préoccupant que la RPDC ait une fois de plus ignoré toute considération pour la sécurité des vols internationaux ou maritime.  Le Secrétaire général exhorte la RPDC à s’abstenir de toute nouvelle action contre-productive et appelle toutes les parties à rechercher une solution diplomatique pacifique.

Burkina Faso

Le Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), M. Mahamat Saleh Annadif, a conclu sa mission au Burkina Faso.  Il participait à Ouagadougou à une mission conjointe avec les ministres des affaires étrangères de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) afin d’échanger avec les nouvelles autorités militaires du pays.

L’objectif de cette mission était de recueillir des informations préalablement au sommet des chefs d’État de la CEDEAO, prévu le 3 février à Accra, au Ghana. 

La délégation conjointe, qui a pu échanger avec le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), a été autorisée à rendre visite à l’ancien Président Kaboré, qui semble être en bonne santé. 

Dans ses tweets de ce matin, M. Annadif déclare que la délégation a réitéré son appel au retour à l’ordre constitutionnel et demandé à nouveau la remise en liberté du Président Roch Marc Christian Kaboré.

République démocratique du Congo (RDC)

Répondant à des questions posées sur le verdict du procès pour meurtres de Zaida Catalán et Michael Sharp, qui étaient membres du groupe d’experts de l’ONU sur la République démocratique du Congo (RDC), le Porte-parole a indiqué que l’Organisation prenait note du verdict rendu samedi par la Cour militaire de l’Ex-Kasaï-Occidental, qui a prononcé la condamnation du colonel Jean de Dieu Mambweni, de Thomas Nkashama, de Jean Bosco Mukanda et d’autres individus qui leur sont associés. 

L’ONU comprend que ces décisions peuvent faire l’objet d’appels, et note que le Procureur général militaire enquête également sur d’autres individus liés aux meurtres de Mme Catalán et M. Sharp, ainsi que sur le sort de leurs quatre compagnons congolais. 

Nous notons également que certains des autres accusés ont été reconnus coupables de tous les chefs d’accusation et condamnés à mort.  Nous réitérons l’opposition du Secrétaire général au recours à la peine de mort en toutes circonstances.  Nous exhortons les autorités de la RDC à maintenir le moratoire sur la peine capitale et à envisager son abolition en droit. 

Le Secrétaire général s’engage à poursuivre le soutien apporté aux autorités congolaises dans leur quête de justice pour les experts de l’ONU, ainsi que pour leurs quatre compagnons congolais.

Yémen

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), l’insuffisance des fonds menace de réduire l’assistance vitale dont dépendent des millions de personnes vulnérables au Yémen. 

En janvier, près des deux tiers des principaux programmes d’aide de l’ONU avaient déjà été restreints ou interrompus en raison du manque de financement.  De nouvelles réductions sont attendues dans les mois à venir, à moins qu’une aide supplémentaire ne soit reçue de toute urgence. 

L’aide alimentaire s’amenuise à un moment où la faim reste alarmante.  D’ici au mois de mars, 11 millions de personnes devront compter sur des rations alimentaires réduites, et seulement deux millions recevront des rations complètes. 

Les services d’eau et d’assainissement pourraient bientôt être interrompus dans 15 grandes villes, ce qui toucherait 4,6 millions de personnes.  Plus d’un million de femmes et de jeunes filles n’auront bientôt plus accès aux services de santé génésique et de lutte contre les violences sexistes. 

Des millions d’autres risquent de perdre l’accès à d’autres services vitaux, notamment les soins de santé essentiels, la nutrition, les abris, l’aide en espèces et l’éducation. 

Un financement urgent est essentiel pour assurer la continuité des opérations humanitaires et éviter une souffrance accrue des populations.

Afghanistan

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme s’est déclaré aujourd’hui alarmé par la disparition persistante de six personnes enlevées à Kaboul il y a deux semaines, en relation avec les récentes manifestations en faveur des droits des femmes.  Malgré l’annonce faite samedi par les autorités de facto de l’ouverture d’une enquête sur ces disparitions, il n’existe toujours aucune information confirmée sur leur localisation. 

Le Haut-Commissariat a demandé aux autorités de facto de rendre publiques les conclusions de leur enquête sur le rapt et la disparition de ces activistes et de leurs proches, de prendre toutes les mesures possibles pour garantir leur remise en liberté immédiate et en toute sécurité, et d’établir les responsabilités.

Pakistan

L’équipe des Nations Unies au Pakistan, dirigée par le Coordonnateur résident et humanitaire, Julien Harneis, continue d’aider les autorités à faire face aux impacts sanitaires, sociaux et économiques de la pandémie de COVID-19. 

Elle a soutenu les efforts des autorités pour vacciner complètement plus de 80 millions de personnes. 

Depuis mai 2021, l’ONU et ses partenaires, par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX, ont livré près de 85 millions de doses de vaccins au Pakistan, soit la moitié des 175 millions de doses administrées à ce jour dans ce pays. 

L’équipe de pays a formé des personnels de santé et fourni un accès à l’eau potable, à un assainissement et une hygiène adéquats, ainsi qu’un soutien en matière de santé mentale.

Tonga

Aux Tonga, les équipes de l’ONU continuent à aider à faire face aux impacts de l’éruption volcanique massive et du tsunami qui ont touché l’archipel le mois dernier.

Hier, un navire est arrivé aux Tonga en provenance des Fidji, avec à bord des articles de première nécessité, fournis notamment par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP): kits d’eau et d’assainissement, de loisirs et d’hygiène, ainsi que des kits de premiers secours et des équipements de protection individuelle, tels que des masques chirurgicaux et du gel désinfectant pour les mains. 

L’équipe de pays des Nations Unies continue d’aider à éliminer les résidus de cendres de la piste de l’aéroport et d’autres zones cruciales.

Semaine mondiale de l’harmonie interconfessionnelle

La Semaine mondiale de l’harmonie interconfessionnelle débute aujourd’hui.  Conçue pour promouvoir une culture de paix et de non-violence, cet évènement a été proposé pour la première fois par le roi Abdullah II de Jordanie aux Nations Unies en 2010.  Il a rapidement été consacré par l’Assemblée générale des Nations Unies, qui a appelé les gouvernements, les institutions et la société civile à l’observer par le biais de divers programmes et initiatives visant à promouvoir son objectif.

Tableau d’honneur 

La Bulgarie, l’Irlande et la Namibie se sont acquittées de l’intégralité de leur cotisation au budget ordinaire de l’Organisation, portant à 41 le nombre d’États Membres à l’avoir fait.

Invitée du point de presse demain

L’invitée du point de presse demain sera Mme Brenda Barton, la Directrice nationale du Programme alimentaire mondial (PAM) pour les Philippines, qui parlera de la situation humanitaire dans ce pays à la suite du passage du typhon Odette.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.