Aller au contenu principal
Dbf211123

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 23 novembre 2021

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Secrétaire général

Le Secrétaire général est arrivé en Colombie hier soir.  S’adressant à des journalistes à l’aéroport, il a indiqué qu’il effectuait une visite de solidarité avec le peuple colombien qui donne au monde un exemple très important d’affirmation de la paix.  Il a ajouté que dans un monde dans lequel nous voyons malheureusement tant de conflits, il est très important de visiter un pays où la paix est réellement en train d’être consolidée.

Le Secrétaire général et le Président de la Colombie, M. Iván Duque Márquez, se sont rendu dans la province d’Antioquia où ils ont visité une zone de formation et de réintégration.  Le Secrétaire général rencontrera également le Président du parti des Communs, M. Rodrigo Londoño.

Dans l’après-midi, il devait se rendre à Apartadó pour se renseigner sur les progrès du programme de développement territorial dans la région et pour assister à un événement en commémoration du processus de paix.  Plus tard ce soir, le Secrétaire général aura une réunion avec des représentants de la société civile.

Demain, dernier jour de sa visite en Colombie, le Secrétaire général rencontrera plusieurs responsables gouvernementaux et participera à la commémoration du cinquième anniversaire de la signature de l’Accord final pour la fin du conflit.  Il sera également présent au salon « La Paz es Productiva » à Bogota.

Éthiopie

Suite à plusieurs questions soulevées au sujet du personnel de l’ONU en Éthiopie, le Porte-parole a indiqué qu’étant donné la situation sécuritaire qui prévaut dans le pays, et par excès de prudence, l’ONU a décidé de réduire son empreinte dans le pays en relocalisant temporairement toutes les personnes à charge admissibles.

Il est important de noter que le personnel restera en Éthiopie pour remplir les mandats de l’ONU.

L’ONU surveille l’évolution de la situation, en gardant à l’esprit la sécurité de son personnel ainsi que la nécessité d’assurer la poursuite des opérations et de soutenir toutes les personnes qui ont besoin de son aide.

Libye

Le porte-parole a indiqué que l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la Libye, M. Ján Kubiš, a présenté sa démission et que le Secrétaire général l’a acceptée avec regret.  Le Secrétaire général travaille pour trouver un remplaçant approprié.

L’ONU connaît parfaitement le calendrier électoral et travaille le plus rapidement possible pour assurer la continuité du leadership.

L’ONU a une forte présence sur le terrain en Libye et l’ensemble de son personnel continuera de travailler avec les institutions libyennes à la lumière des prochaines élections, sans oublier les défis humanitaires auxquels le peuple libyen est confronté.

Rencontre avec la presse

Cet après-midi, à l’issue de la réunion du Conseil de sécurité sur la situation en Libye, le Président du Conseil de sécurité et Représentant permanent du Mexique, M. Juan Ramón de la Fuente Ramírez, devait intervenir au point de rencontre avec la presse à la sortie de la salle du Conseil de sécurité. Il devait parler au nom du groupe informel des États parties au Statut de Rome.

Yémen

L’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Hans Grundberg, était hier au Caire, où il a rencontré le Ministre égyptien des affaires étrangères, M. Sameh Shoukry, et le Secrétaire général de la Ligue des États arabes, M. Aboul Gheit. Il a discuté des développements en cours au Yémen et du rôle de la région dans le soutien aux efforts de l’ONU. Il a également rencontré un groupe diversifié de Yéménites pour discuter des moyens d’entamer un dialogue politique inclusif afin de parvenir à un règlement politique durable.

En réponse à des questions posées au sujet de la situation à Hodeïda, le porte-parole a indiqué que la Mission des Nations Unies en appui à l’Accord sur Hodeïda (MIUAAH) surveille de près les informations alarmantes faisant état d’affrontements intensifs et d’une escalade des combats dans les districts du sud de la province de Hodeïda, notamment à Hays et dans les zones de Touheïta où de nombreuses victimes civiles ont été signalées.

La MINUAAH réitère son appel engageant toutes les parties au conflit à faire preuve de retenue.  Elle rappelle aux parties leurs obligations de protéger les civils et de prendre toutes les mesures possibles pour empêcher une nouvelle escalade.

Les agences humanitaires rapportent que l’ONU et ses partenaires répondent à l’augmentation des déplacements et des besoins humanitaires à Hodeïda.  Les agences humanitaires aident les familles qui ont été déplacées de Hodeïda vers les districts du sud (el Khukhah et el Mokha).  Ils ont fourni des trousses de réponse rapide, contenant des rations alimentaires d’urgence et des kits d’hygiène de base et de dignité des femmes, ainsi que des kits d’abris d’urgence, à environ 4 800 personnes.

L’évaluation des besoins, l’enregistrement des personnes déplacées et le repositionnement des fournitures sont en cours.

L’ONU continue de travailler pour garantir la poursuite sans interruption de la réponse humanitaire dans les zones désormais sous le contrôle des autorités de facto houthistes.

République démocratique du Congo

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) indique que dimanche, des membres du groupe armé connu sous le nom de CODECO ont lancé plusieurs attaques meurtrières dans la région de Drodro, dans la province de l’Ituri.

Selon la MONUSCO, environ 16 000 personnes ont fui vers un camp situé à proximité de sa base opérationnelle temporaire. Ce camp accueille déjà plus de 21 000 personnes déplacées.

Les Casques bleus ont déployé deux compagnies de leurs forces spéciales pour renforcer la sécurité dans la région.  Ils ont escorté des personnes déplacées, la population locale, ainsi que des humanitaires et des religieuses du Centre catholique de Drodro jusqu’au camp.

Les Forces armées congolaises ont depuis repris le contrôle de Drodro.

Soudan du Sud

Au Soudan du Sud, suite au meurtre de deux hommes dinka dans une embuscade sur une route et d’une attaque de vengeance qui a entraîné la mort de sept membres de la communauté murle, les Casques bleus surveillent de près la situation sécuritaire à Jongleï et dans la Zone administrative de Pibor.

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) a immédiatement déployé des patrouilles spéciales à Bor et à Anyidi pour apaiser les tensions et intervenir auprès des autorités locales et des communautés touchées par la violence.

La MINUSS indique également que les autorités locales ont réagi rapidement à ces attaques, les condamnant et appelant les communautés impliquées à s’abstenir de nouvelles représailles.

Afin de s’attaquer au problème plus large du cycle persistant de pillages de bétail et de conflits intercommunautaires, notamment pendant la saison sèche, la MINUSS est également en train de mettre en place un groupe de travail spécial à l’échelle de l’ONU pour intensifier les activités de réconciliation et de consolidation de la paix dans la région, qui souffre déjà d’une situation économique désastreuse aggravée par les pires inondations depuis 60 ans.

Iraq

La Représentante spéciale pour l’Iraq, Mme Jeanine Hennis-Plasschaert, a informé ce matin le Conseil de sécurité des élections du mois dernier.  Intervenant par visioconférence depuis Bagdad, elle a noté que les élections sont considérées comme ayant été généralement pacifiques, bien organisées, et marquées par des améliorations techniques et procédurales significatives.

Cependant, elle a condamné la tentative d’assassinat du 7 novembre contre le Premier Ministre, M. Mustafa Al-Kadhimi.  Elle a déclaré qu’on ne doit en aucun cas laisser le terrorisme, la violence et tout autre acte illégal faire dérailler le processus démocratique en Iraq.

La Représentante spéciale a réitéré les appels constants de l’ONU à faire prévaloir le dialogue politique, ajoutant que les préoccupations électorales en suspens doivent être traitées par les voies légales établies.  (Voir communiqué de presse CS/14709)

COVAX

Les équipes de l’ONU en Amérique latine et dans les Caraïbes ont reçu plusieurs lots de vaccins soutenus par le Mécanisme COVAX.  Aujourd’hui, la Bolivie a reçu plus de 90 000 doses de vaccins offertes par le Gouvernement français que l’ONU remercie.  Tout cela a été fait par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX, portant le total des doses reçues à plus de 3,5 millions.  L’équipe de l’ONU sur place soutient les autorités pour faire face aux impacts sanitaires, sociaux et économiques de la pandémie.

Pendant ce temps, la Bolivie effectue également le plus grand déploiement de vaccination de son histoire.  Grâce au Mécanisme COVAX et à la solidarité de pays comme la Suède, l’Espagne, les États-Unis et la France, les vaccins parviennent aux populations du pays, urbaines et rurales.

La semaine dernière, le Guatemala a reçu plus d’un million de doses, amenant à plus de 3,2 millions le nombre de vaccins soutenus par le Mécanisme COVAX.

Dans les Caraïbes, plus de 19 000 doses sont arrivées à Antigua-et-Barbuda la semaine dernière, et plus de 60 000 vaccins ont été administrés via le Mécanisme COVAX.  L’Équateur et le Nicaragua ont également reçu respectivement plus de 620 000 et 134 000 doses, portant le nombre total de doses obtenues par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX à plus de 1,8 et 2,8 millions respectivement.

Invités du Point de presse

Demain, la Chef de la section Élimination des violences faites aux femmes d’ONU-Femmes, Mme Kalliopi Mingeirou, et le Chef de la section Recherche et données d’ONU-Femmes, M. Papa Seck, seront les invités du point de presse. Ils présenteront un nouveau rapport intitulé « Mesurer la pandémie de l’ombre: la violence à l’égard des femmes pendant le COVID-19 ».

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.