Aller au contenu principal
DBF220729

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 29 juillet 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Ukraine

Ce matin, le Conseil de sécurité a tenu une réunion sur l’Ukraine au cours de laquelle la Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et de consolidation de la paix, Mme Rosemary DiCarlo, a noté que la guerre déclenchée par l’invasion russe dure depuis plus de cinq mois, sans montrer de signe d’apaisement.  Bien au contraire, les combats s’intensifient.

Mme DiCarlo a ajouté que face à cette sombre perspective, l’accord signé le 22 juillet dernier à Istanbul pour faciliter l’exportation des céréales et autres produits agricoles ukrainiens à partir des ports d’Odessa, de Tchornomorsk et de Loujne constitue « une lueur d’espoir » pour l’humanité, comme l’a dit le Secrétaire général.

Ce matin, dans un tweet, Mme Osnat Lubrani, Coordonnatrice résidente et Coordonnatrice humanitaire des Nations Unies en Ukraine a signalé qu’elle était à Odessa aujourd’hui, avec les ambassadeurs du G7 et le Président ukrainien, M. Volodymyr Zelenskyy.

Mme Lubrani s’est dite confiante que les mouvements des navires auront lieu bientôt pour exporter les céréales et les produits agricoles tant attendus vers les pays qui en ont le plus besoin.  Elle s’est aussi dite honorée d’avoir parlé avec le Président Zelenskyy et réaffirmé l’appui des Nations Unies à l’Ukraine.

Comme elle achève aujourd’hui son mandat en Ukraine, elle a indiqué que son successeur, Mme Denise Brown, prendra ses fonctions dès demain.

Afghanistan

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général et Coordonnateur humanitaire en Afghanistan, M. Ramiz Alakbarov, condamne fermement l’horrible attentat dans le stade international de cricket de Kaboul, qui a fait des victimes parmi les spectateurs dont le nombre n’est pas encore confirmé.

Les hôpitaux ont dit avoir reçu de nombreuses victimes.

M. Alakbarov, qui était dans le stade au moment de l’attaque pour parler de l’Association nationale de cricket, présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et aux personnes affectées, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.  Il appelle à une enquête transparente et approfondie qui permettra de traduire en justice les auteurs de l’attaque.

République démocratique du Congo (RDC)

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix, est arrivé en RDC aujourd’hui.  Ce sera pour lui l’occasion d’évaluer la situation et de s’entretenir avec les autorités nationales.  M. Lacroix entend aussi exprimer sa solidarité au personnel de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) qui travaille dans des conditions extrêmement difficiles et volatiles.  Il présentera également ses plus sincères condoléances aux collègue et amis des Casques bleus indien et marocain qui ont perdu la vie pendant les manifestations.  M. Lacroix sera accompagné du Conseiller militaire, le général Birame Diop, et du Conseiller pour la Police des Nations Unies, M. Luis Carrillo.

Aujourd’hui, la situation générale est calme à Goma, même si les menaces de violence contre les bases de la Mission et les Casques bleus continuent de circuler sur les réseaux sociaux.

À Kiwanja, dans le Nord-Kivu, les forces de sécurité ont empêché deux tentatives de manifestants d’entrer dans la base et à Nyamilima, dans le nord-ouest de Rutshuru, les Forces armées de la RDC sont intervenues pour prévenir une attaque contre la base de la MONUSCO et ont arrêté des jeunes armés de bombes à pétrole et de pierres.  La Mission demeure en état d’alerte maximum.

Hier, les participants à une réunion du Gouvernement congolais sur les attaques contre la MONUSCO, présidée par le Premier Ministre, ont appelé au calme et au dialogue.

Iraq

Hier, dans une note sur l’évolution de la situation en Iraq, le Secrétaire général note que la liberté d’expression et de réunion pacifique sont des droits fondamentaux qui doivent être respectés en tout temps.

L’ONU n’a cessé d’insister sur le caractère pacifique des manifestations en Iraq et d’appeler les services de sécurité à faire preuve de retenue.  Il revient en outre à tous les acteurs de la sécurité de coopérer avec le Gouvernement iraquien qui s’efforce d’assurer la liberté de réunion pacifique et la protection de toutes les institutions publiques, des missions diplomatiques et du personnel de l’ONU, et de traiter des cas de violence avérés de manière efficace et adéquate, tout en garantissant le plein respect des droits de l’homme. 

Türkiye

La Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires, Mme Joyce Msuya, a achevé une visite de cinq jours en Türkiye aujourd’hui.

À Gaziantep et à Hatay, elle s’est rendue auprès des réfugiées syriennes, avant de s’entretenir avec les partenaires de l’ONU, le personnel onusien, les donateurs et les autorités turques impliquées dans l’aide humanitaire transfrontalière de l’ONU.

Mme Msuya a applaudi le Gouvernement de la Türkiye pour son appui au travail humanitaire et exprimé sa gratitude au pays qui est le plus grand hôte de réfugiés au monde, avec 3,7 millions d’entre eux.

Dans le nord-ouest de la Syrie, quelque 4,1 millions de personnes dépendent de l’aide de l’ONU.  Chaque mois, l’Organisation fournit de la nourriture et autres biens humanitaires, à partir de la Türkiye, à 2,4 millions de personnes en Syrie.  L’ONU espère un investissement accru dans la relance et les projets liés aux moyens de subsistance.

L’autorisation de l’acheminement transfrontalier de l’aide expirera dans six mois, au pic de l’hiver, si le Conseil de sécurité ne s’accorde pas sur une autre prorogation.  Alors que les efforts sont en cours pour intensifier l’acheminement de l’aide par les lignes de front en Syrie, cette aide ne saurait égaler l’ampleur et l’échelle des opérations transfrontalières.

Au cours de sa visite au Centre de chargement de l’ONU à Hatay, Mme Msuya a pu voir le processus rigoureux de contrôle de la réponse transfrontalière, soulignant ô combien ce mécanisme fait la différence.

Somalie

Un groupe de hauts responsables humanitaires représentant des agences de l’ONU et leurs partenaires ont achevé leur visite hier en Somalie, où un risque de famine pointe à l’horizon et où plus de 7 millions de personnes vivent déjà dans une insécurité alimentaire aigüe.

L’équipe s’est rendue auprès des populations affectées par l’insécurité alimentaire et s’est entretenue avec les travailleurs humanitaires à Baidoa, dans l’État du sud-ouest, et à Baardhere, dans l’État du Djoubaland.  Elle a pu constater une situation de plus en plus alarmante dans les sites de déplacés, où un grand nombre de gens continue d’affluer, compte tenu du manque d’eau et de nourriture, mais aussi du conflit et de l’insécurité.

Les femmes, les enfants et les personnes âgées paient le prix le plus lourd de la crise, comme en atteste le nombre croissant d’enfants non accompagnés parmi les déplacés et les risques accrus de violence fondée sur le sexe dans des sites bondés.

Plus de 4 millions de personnes affectées par la sécheresse ont reçu de l’aide mais les travailleurs humanitaires font face à des défis croissants, dont l’insécurité et la grave pénurie de fonds.

À ce jour, l’ONU a reçu 62% du milliard de dollars ou presque nécessaire aux activités vitales de réponse à la sécheresse en Somalie.

Sur les 7 millions de personnes ou plus en insécurité alimentaire, plus de 200 000 ont atteint un niveau catastrophique et des centaines de milliers d’enfants souffrent de malnutrition aigüe.

En Somalie, dans le nord du Kenya et dans le sud et l’est de l’Éthiopie, plus de 21 millions de personnes sont affectées par la sécheresse, après quatre mauvaises saisons des pluies consécutives.  Tout porte à croire que la prochaine saison sera tout aussi mauvaise.  Il faut donc des fonds de toute urgence pour prévenir des pertes massives de vies humaines.

Réfugiés et migrants

Dans un rapport publié aujourd’hui, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indique que les services de protection manquent cruellement aux réfugiés et aux migrants qui partent du Sahel et de la Corne de l’Afrique vers l’Afrique du Nord et l’Europe.

Le rapport fournit des informations ciblées sur les services disponibles sur les différentes routes qu’empruntent les réfugiés et les migrants.

Le rapport souligne aussi les lacunes dans les services disponibles, s’agissant en particulier des abris, de l’accès à la justice, de l’identification des survivants et de la réponse à la violence fondée sur le sexe, à la traite et de la protection des enfants séparés et non accompagnés.

Pour soutenir et aider les survivants, le HCR appelle à la création d’abris communautaires et d’espaces sécurisés, à un meilleur accès aux services juridiques et à des services différenciés pour les enfants et les survivantes de la traite et de la violence fondée sur le sexe.

Journées internationales

La Journée mondiale contre la traite des personnes est commémorée demain sur le thème « User et abuser de la technologie ».  Dans son message, le Secrétaire général note que la traite des personnes est un crime horrible et une véritable attaque contre les droits, la sûreté et la dignité des personnes.  Malheureusement, c’est un problème qui s’empire, en particulier pour les femmes et les filles, qui représentent la majorité des victimes dans le monde.

La Journée mondiale de l’amitié est également commémorée demain.

Conférences de presse

Lundi à 13 heures et 15 minutes, M. Gustavo Zlauvinen, Représentant permanent de l’Argentine et Président-désigné de la dixième Conférence d’examen du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) donnera une conférence de presse.

À 14 heures, ce sera au tour de M. Robert Floyd, Secrétaire exécutif de l’Organisation du Traité sur l’interdiction complète des essais nucléaires de s’adresser à la presse.

Enfin, à 16 heures, le Représentant permanent de la Chine et Président du Conseil de sécurité pour le mois d’août, M. Zhang Jun, présentera aux journalistes le programme de travail mensuel de l’organe des Nations Unies chargé du maintien de la paix et de la sécurité internationales.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.