Aller au contenu principal

Nigéria

dbf220919

Sommet « Transformer l’éducation ». Ce matin, le Secrétaire général a déclaré que l’éducation traverse une profonde crise et qu’au lieu d’être le grand moteur, elle devient rapidement le grand diviseur, puisque, dans les pays pauvres, 75% des enfants âgés de 10 ans sont incapables de lire un texte simple.  Même dans les pays développés, l’enseignement creuse plus souvent qu’il ne réduit les inégalités de génération en génération.

dbf220713

Nigéria: Les partenaires humanitaires de l’ONU ont fourni une aide alimentaire et nutritionnelle à 26 000 personnes, la semaine dernière, dans la ville de Rann, dans le nord-est du pays.  Cette ville constitue l’environnement le plus difficile pour les agents humanitaires dans la région.  Elle a été le théâtre des attaques répétées des groupes armés non étatiques qui ont causé des centaines de morts parmi les civils, les déplacés et les agents humanitaires.

DBF220606

Points chauds de la faim: Le PAM et le FAO ont appelé à une action humanitaire urgentes dans les 20 points chauds de la faim où l’insécurité alimentaire devrait s’aggraver dans les trois prochains mois. Selon ces agences, l’Éthiopie, le Nigéria, le Soudan du Sud et le Yémen reste en « alerte élevée », soit des points chauds avec une situation catastrophique.  L’Afghanistan et la Somalie entrent dans cette catégorie alarmante, ce qui veut dire que les populations font face à une insécurité catastrophique ou risquent une détérioration de la situation de niveau catastrophique.

dbf220516

Le Programme alimentaire mondial (PAM) indique que l’aide alimentaire et nutritionnelle a atteint 2,1 millions de personnes au cours du premier trimestre de cette année au Myanmar.  Le PAM espère atteindre au moins quatre millions des personnes parmi les plus vulnérables et les plus exposées à l’insécurité alimentaire dans le pays cette année, sous réserve de la disponibilité des ressources et de l’accès à ceux dans le besoin.

dbf220504

Yémen: La Cheffe de l’UNESCO et la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme ont appelé aujourd’hui à la libération immédiate des deux membres de leur personnel détenus depuis le début du mois de novembre de l’année dernière à Sanaa. Malgré les assurances répétées et données dès le début du mois de novembre 2021, par le mouvement houthiste Ansar Allah sur la libération immédiate des deux membres du personnel, on ne sait toujours rien de l’endroit où ils se trouvent.