Aller au contenu principal
SG/SM/21481

Transport maritime: le Secrétaire général recommande d’opter systématiquement pour des navires propres, plus intelligents et plus écologiques

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion de la Journée mondiale de la mer, célébrée le 29 septembre:

Le transport maritime représente plus de 80% du commerce mondial.  La guerre en Ukraine –et l’Accord sur l’exportation de céréales par la mer Noire– nous rappellent le rôle crucial qu’il joue pour permettre aux habitants de la planète de se nourrir.

Cette année, la Journée mondiale de la mer aura pour thème « Des technologies nouvelles au service de transports maritimes plus écologiques » et sera l’occasion de souligner qu’il nous faut trouver des solutions de transport maritime plus durables, permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de protéger l’environnement et de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré, conformément à l’objectif fixé dans l’Accord de Paris.

Le secteur maritime doit accélérer sa transition vers la décarbonisation.

Sans action concertée, les émissions émanant du transport maritime devraient augmenter considérablement.  Les États et le secteur privé doivent œuvrer ensemble pour tirer parti des progrès technologiques, comme la numérisation et l’automatisation, et pour enclencher une transition juste qui associe les pays en développement et favorise le recours aux énergies renouvelables et aux carburants alternatifs.

Nous saurons si le secteur du transport maritime parviendra à atteindre l’objectif de réduire à zéro ses émissions nettes d’ici à 2050 en fonction des navires qui seront mis à l’eau au cours de cette décennie.  Il faut désormais opter systématiquement pour des navires propres, plus intelligents et plus écologiques, et faire en sorte qu’ils soient accessibles à tous sur le marché d’ici à 2030.

Le transport maritime continue de relier les êtres humains les uns aux autres: à ce titre, il est primordial qu’il contribue à la réalisation des objectifs de développement durable et à l’édification d’un avenir juste et prospère pour nous tous et pour notre planète.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.