Aller au contenu principal
dbf220119

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 19 janvier 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Éthiopie

Le Secrétaire général a eu de nombreux entretiens téléphoniques avec différents dirigeants au sujet de la situation en Éthiopie ces dernières semaines.

Aujourd’hui, il a eu une conversation téléphonique avec le Haut-Représentant de l’Union africaine pour la Corne de l’Afrique et ancien Président du Nigéria, M. Olusegun Obasanjo, qui s’est récemment rendu à Addis-Abeba et à Mekele, la capitale de l’État régional du Tigré, et qui a informé le Secrétaire général de ses récents efforts pour trouver une issue au conflit en Éthiopie.

Le Secrétaire général a dit être ravi qu’après plus d’un an de conflit armé qui a touché des millions de personnes à travers l’Éthiopie et le reste de la région, il y ait maintenant un effort manifeste pour faire la paix.  Il a réitéré son appel à toutes les parties pour qu’elles progressent rapidement vers la cessation des hostilités en tant qu’étape cruciale dans la bonne direction pour le rétablissement de la paix.

Il a également appelé à nouveau tous les acteurs du conflit à soutenir et à faciliter les efforts locaux et internationaux visant à fournir une aide humanitaire à ceux qui en ont besoin. 

Tonga

Les agences humanitaires rapportent qu’aux Tonga, environ 84 000 personnes ‑soit plus de 80% de la population‑ ont été touchées par la catastrophe provoquée par l’éruption du volcan Hunga Tonga-Hunga Haʻapai, avec trois décès confirmés à ce jour.  Des blessés ont également été signalés.  Les besoins humanitaires les plus pressants sont l’eau potable, la nourriture et les articles non alimentaires.  Le rétablissement des services de communication, y compris pour les appels internationaux et Internet, est également une priorité.

Toutes les habitations ont apparemment été détruites sur l’île de Mango et il ne reste que deux maisons sur l’île de Fonoifua.  D’importants dégâts ont également été signalés à Nomuka.  L’évacuation des habitants de ces îles est en cours.

Le nettoyage de l’aéroport international se poursuit, et on espère qu’il sera opérationnel jeudi.  Quant au port, les navires devraient pouvoir y accoster.

Les efforts de secours s’intensifient, mais il est difficile d’atteindre les zones reculées pour évaluer les besoins des personnes et fournir une assistance.  Il existe aussi des problèmes logistiques liés à l’expédition internationale d’articles de secours par voie aérienne ou maritime.

De plus, le pays a des protocoles contre la COVID-19 très stricts qui doivent être respectés.

L’UNICEF expédie de l’eau et d’autres fournitures par le HMAS Adelaide, un navire de la Royal Australian Navy qui devrait partir pour les Tonga le 21 janvier.  Les 23 membres du personnel de l’ONU qui sont sur le terrain et vivent aux Tonga travaillent avec le Gouvernement et les ONG locales et s’adaptent à l’évolution des besoins du pays.

Yémen

L’Envoyé spécial pour le Yémen, M. Hans Grundberg, est toujours à Riyad aujourd’hui où il poursuit ses discussions avec de hauts responsables yéménites et saoudiens sur les options de désescalade.

M. Grundberg a été en contact étroit avec toutes les parties et les exhorte à faire preuve d’un maximum de retenue et à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.  Il a également appelé les parties belligérantes à s’engager de manière constructive avec son Bureau pour faciliter la désescalade immédiate de la violence.

Liban

Le Groupe international de soutien au Liban, qui comprend l’ONU et les États Membres et organismes régionaux concernés, a publié aujourd’hui une déclaration dans laquelle il prend note des mesures prises pour convoquer à nouveau le Conseil des ministres et insiste pour que ses réunions reprennent dès que possible.  Le Groupe international de soutien exhorte à prendre des décisions gouvernementales rapides et efficaces pour engager les réformes indispensables ainsi que des mesures qui permettraient de conclure un accord avec le Fonds monétaire international (FMI) afin de soutenir une sortie des crises macroéconomique et budgétaire.

Le Groupe international de soutien appelle en outre le Gouvernement libanais à prendre les mesures nécessaires pour garantir des élections équitables, transparentes et inclusives en mai de cette année, comme prévu, notamment en permettant à la Commission de surveillance des élections de s’acquitter de son mandat.

Moyen-Orient

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Tor Wennesland, a informé le Conseil de sécurité ce matin et déclaré que la violence se poursuit sans relâche dans tout le territoire palestinien occupé, y compris la violence des colons, entraînant de nombreuses victimes palestiniennes et israéliennes et augmentant le risque d’une escalade plus large.  Les activités de peuplement, les démolitions et les expulsions se poursuivent également, alimentant le désespoir et diminuant encore les perspectives d’une solution négociée.

Le Coordonnateur spécial a souligné une fois de plus la nécessité urgente d’une approche coordonnée pour surmonter les obstacles politiques, économiques et institutionnels qui entravent la voie vers un processus de paix significatif. 

COVAX

La milliardième dose de vaccin contre la COVID-19 distribué dans le monde par l’intermédiaire du Mécanisme COVAX est arrivée ce week-end au Rwanda.  Elle faisait partie d’une livraison de 1,1 million de vaccins pour permettre aux autorités de poursuivre le déploiement de la campagne nationale de vaccination destinée à 9,1 millions de personnes âgées de 12 ans et plus.  L’UNICEF a apporté ces fournitures en tant que partenaire logistique et d’approvisionnement du Mécanisme COVAX dans le pays.  L’équipe de pays des Nations Unies, dirigée par le Coordonnateur résident, M. Fodé Ndiaye, aide les autorités sanitaires à examiner, adapter et contextualiser les stratégies de livraison grâce à une planification, un calcul des coûts et une mise en œuvre détaillée de la vaccination.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF continuent également de fournir une capacité d’appoint pour identifier les obstacles à la vaccination, notamment en renforçant les campagnes de lutte contre la désinformation et la réticence.

Au total, 17 millions de doses de vaccin sont parvenues dans le pays via le Mécanisme COVAX, avec plus de 43% de la population entièrement vaccinée.

Haïti a reçu près de 40 000 doses de vaccin données par les États-Unis par le biais du Mécanisme COVAX et l’ONU les en remercie.  En tout, le nombre de vaccins fournis dans le pays par le seul Mécanisme COVAX a dépassé les 800 000.  Le Guyana a reçu 29 000 vaccins à dose unique grâce à un don de l’Espagne, ce qui porte à 290 000 le nombre total de « vaccins COVAX » au Guyana.

Pour sa part, le Gouvernement du Pérou a acheté près de deux millions de doses de vaccin via le Mécanisme COVAX.  Elles sont arrivées hier.

Conférence de presse

Le Coordonnateur résident et Coordonnateur de l’action humanitaire aux Philippines, M. Gustavo Gonzalez, devait faire le point sur la situation dans le pays suite au passage du typhon Rai.

Conférence de presse du Secrétaire général

Le Secrétaire général donnera une conférence de presse vendredi à 13 h 30 à l’issue de son intervention devant l’Assemblée générale à 10 heures. 

Tableau d’honneur

L’Allemagne, la Hongrie, l’Islande, les Pays-Bas et la Suisse ont versé la totalité de leur contribution au budget ordinaire de l’ONU, amenant à 14 le nombre d’États Membres à en avoir fait de même.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.