Aller au contenu principal

Asie pacifique

dbf220712

Le Coordonnateur humanitaire par intérim en Ukraine, M. Sebastian Rhodes Stampa, a condamné aujourd’hui l’attaque meurtrière à Chasiv Yar dans la province de Donetsk, commise dans la soirée du 9 juillet.  Les agences humanitaires indiquent qu’un dortoir municipal pour personnes vulnérables a été frappé et qu’au moins 34 civils ont été tués, dont un enfant.  Neuf autres personnes ont été retirées des décombres et conduites à l’hôpital. 

DBF220603

Mali:  Dans une autre attaque contre la Mission des Nations Unies au Mali, deux Casques bleus ont malheureusement perdu la vie ce matin après que leur véhicule blindé de transport de troupes a heurté un engin explosif improvisé.  L’incident s’est produit aux abords de la ville de Douentza, dans la région de Mopti.  Un autre Casque bleu a été blessé alors que ses collègues ont réussi à sécuriser la zone.  Depuis le 22 mai dernier, il s’agit du sixième incident au cours duquel un convoi de la Mission est attaqué et de la seconde attaque meurtrière, cette semaine.

Dbf211008

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme s’est dit aujourd’hui gravement préoccupé par le fait que l’Armée du Myanmar vienne de déployer en grand nombre armes lourdes et troupes dans plusieurs parties du pays, après qu’elle y a intensifié ses attaques, de toute évidence pour trouver les membres de la résistance armée et se venger sur des villages perçus comme sympathisants des forces de défense populaire et des groupes armés ethniques.

Dbf210610

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a alerté, aujourd’hui, que de nouvelles données alarmantes ont confirmé l’ampleur de la crise alimentaire qui frappe le Tigré, en Éthiopie.  Une analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire indique que plus de 350 000 personnes sont déjà confrontées à des conditions catastrophiques dans le Tigré.  Il s’agit du nombre le plus élevé de personnes classées par le Cadre dans une catastrophe de phase 5 dans un seul pays au cours de la dernière décennie.

Dbf210526

Un rapport publié aujourd’hui par le Bureau de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme indique que l’absence de protection des droits des migrants en Méditerranée centrale n’est pas une anomalie dramatique mais plutôt la conséquence des décisions et pratiques politiques concrètes des autorités libyennes, des États membres de l’Union européenne et d’autres acteurs qui ont tous ensemble créé un environnement où la dignité et les droits des migrants sont en danger.