Aller au contenu principal
SG/SM/21251

Le Secrétaire général invite la communauté internationale à célébrer l’Année internationale du développement durable dans les régions montagneuses (2022)

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion du lancement de l’Année internationale du développement durable dans les régions montagneuses (2022), aujourd’hui:

Nous lançons aujourd’hui l’Année internationale du développement durable dans les régions montagneuses, proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies sur proposition du Kirghizistan, auquel se sont joints 93 États.  Les régions montagneuses couvrent près d’un tiers de la surface terrestre de la planète et abritent quelque 1,1 milliard de personnes, soit 15% de la population mondiale.  Elles fournissent des services écosystémiques essentiels en régulant le climat et les cycles hydrologiques.  Elles procurent des moyens de subsistance, grâce aux activités agricoles et pastorales, au tourisme et aux produits naturels.  Et elles recèlent une importante diversité biologique, rare et fragile, où de nombreuses espèces n’existent nulle part ailleurs.  Des 4 300 variétés de pommes de terre que l’on trouve dans les Andes aux 5 000 variétés de café qui poussent en Éthiopie, ces ressources génétiques sont à la base de systèmes agricoles et alimentaires dans le monde entier. 

De nombreuses communautés autochtones ont une expérience millénaire de la conservation durable du milieu montagneux.  Cependant, dans le monde entier, la pauvreté, l’insécurité alimentaire et l’exclusion sociale sont en augmentation parmi les habitants des régions montagneuses.  Plus de la moitié de la population rurale de ces régions est en proie à l’insécurité alimentaire.  L’accès à l’eau potable à un coût abordable, à des installations sanitaires de base et à des sources modernes d’énergie durable demeure limité.  La dégradation de l’environnement et les risques de catastrophe s’intensifient, exacerbés par le dérèglement climatique.  Les montagnes sont plus vulnérables face aux changements climatiques et leurs capacités d’adaptation sont insuffisantes.

L’Année internationale du développement durable dans les régions montagneuses (2022) est l’occasion de placer la pérennité et la résilience des écosystèmes et des populations de montagne au cœur des activités, des politiques et des investissements réalisés au niveau international dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030.  J’invite instamment la communauté internationale à célébrer l’Année internationale du développement durable dans les régions montagneuses de concert avec le système des Nations Unies.  Œuvrons ensemble à la mise en valeur durable des montagnes afin que les populations de ces régions et la planète tout entière puissent prospérer. 

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.