Aller au contenu principal
SG/SM/21199

Afghanistan: le Secrétaire général regrette profondément la suspension jusqu’à nouvel ordre de l’éducation des filles à partir de la sixième 

La déclaration suivante a été faite, aujourd’hui, par M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Je regrette profondément l’annonce faite aujourd’hui par les autorités des Taliban en Afghanistan selon laquelle l’éducation des filles à partir de la sixième a été suspendue jusqu’à nouvel ordre.

La rentrée scolaire a été anticipée par tous les élèves, filles et garçons, parents et familles.  L’échec des autorités de facto à rouvrir les écoles pour les filles au-delà de la sixième, malgré des engagements répétés, est une profonde déception et fortement préjudiciable pour l’Afghanistan.  Le déni d’éducation non seulement viole l’égalité des droits des femmes et des filles à l’éducation, il met également en péril l’avenir du pays compte tenu des contributions considérables des femmes et des filles afghanes.

J’exhorte les autorités de facto des Taliban à ouvrir sans plus tarder des écoles pour tous les élèves.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.