Aller au contenu principal
 SC/12407

Le Comité 1540 va organiser des consultations officielles publiques sur l’examen approfondi de la mise en œuvre de la résolution 1540 (2004)

La résolution 1540 (2004) est un instrument essentiel de l’action menée au niveau mondial pour prévenir la prolifération des armes nucléaires, chimiques et biologiques ainsi que de leurs vecteurs parmi les acteurs non étatiques, en particulier les terroristes.  L’efficacité de son application est de plus en plus importante pour tous les États et peut venir renforcer le régime de non-prolifération.

Plus de 12 ans après l’adoption de cette résolution, le Comité 1540, créé pour en suivre l’application, procède actuellement à l’examen approfondi de sa mise en œuvre demandé par le Conseil de sécurité dans sa résolution 1977 (2011). Il présentera son rapport au Conseil avant décembre 2016.

Dans ce cadre, le Comité a analysé les informations dont il dispose sur la façon dont les États appliquent les mesures prescrites par la résolution 1540 (2004).  Il a également organisé des manifestations spéciales et des dialogues avec des organisations internationales telles que l’Union africaine et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, ainsi qu’avec des universitaires, des industriels et des parlementaires sur les enseignements tirés de leurs activités de mise en œuvre, d’assistance, de coopération et de communication visant à prévenir la prolifération d’armes de destruction massive destinées à des acteurs non étatiques ou venant d’eux.

Du 20 au 22 juin, le Comité 1540 tiendra des consultations officielles publiques avec les États Membres responsables de l’application de la résolution, les organisations internationales et régionales concernées et la société civile, ce qui représentera une étape importante dans ce processus, afin de recueillir leurs vues sur les moyens de remplir les objectifs de la résolution. Des représentants d’organisations internationales et régionales ainsi que d’organisations non gouvernementales, du milieu universitaire, d’associations professionnelles, d’entreprises et d’organisations industrielles ont exprimé leur intention d’y participer.

Le Secrétaire d’État aux affaires étrangères de l’Espagne, le Président de l’Assemblée générale et le Président du Comité (Représentant permanent de l’Espagne auprès de l’Organisation des Nations Unies) feront des déclarations liminaires lors de la séance inaugurale du lundi 20 juin.  Le mardi 21 juin, le Secrétaire général de l’ONU prendra la parole.

Cette réunion sera l’occasion pour les participants d’apporter des contributions concrètes à l’examen approfondi.  Les représentants des États Membres, des organisations et autres entités internationales, régionales et sous-régionales concernées et des secteurs de la société civile interviendront au cours des deux premiers jours de la réunion.  Trois séances thématiques auront lieu, avec des débats interactifs sur les thèmes suivants: le suivi et la mise en œuvre; l’assistance, notamment le rôle des organisations internationales; le rôle de la transparence et de la communication.

De plus amples informations sont disponibles sur le site Web du Comité 1540 à l’adresse: http://www.un.org/fr/sc/1540/.

 

 

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.