Aller au contenu principal
SC/12041

La Chine accueille du 7 au 11 septembre 2015 un stage de formation des points de contact nationaux pour la région Asie-Pacifique pour la résolution 1540 du Conseil de sécurité

Un stage de formation a été organisé à Qingdao (Chine) du 7 au 11 septembre à l’intention des points de contact nationaux des États de la région Asie-Pacifique pour l’application de la résolution 1540 (2004) du Conseil de sécurité. Le Gouvernement chinois a accueilli sur son territoire ce stage sans précédent, pour le compte du Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1540 (2004). Le Comité 1540 espère que cette initiative, qui constitue un excellent exemple de l’approche régionale qu’il préconise, fera des émules dans d’autres régions.

Ont participé au stage les points de contact et représentants nationaux des Gouvernements des pays suivants : Afghanistan, Bangladesh, Cambodge, Chine, Inde, Japon, Maldives, Mongolie, Myanmar, Népal, Pakistan, République de Corée, République démocratique populaire lao, Sri Lanka et Thaïlande. Le stage a débuté le 7 septembre par des allocutions du Directeur général adjoint du Département du contrôle des armes et du désarmement du Ministère chinois des affaires étrangères, M. Yang Li, et du Président du Comité 1540, l’Ambassadeur Román Oyarzun Marchesi.

La formation a été dispensée par des membres du Groupe d’experts du Comité 1540, avec l’appui de représentants de diverses organisations, dont l’Asia-Pacific Biosafety Association (A-PBA), le Groupe Asie/Pacifique sur le blanchiment de l’argent (GAP), l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’Allemagne a également envoyé sur place un instructeur de l’Office fédéral de l’économie et du contrôle des exportations et les États-Unis un instructeur du Programme de contrôle des exportations et de sécurité des frontières et du Département de l’énergie. Le Bureau des affaires de désarmement de l’ONU et le Bureau du Programme des Nations Unies pour le développement en Chine ont apporté leur appui lors de l’organisation et du déroulement du stage de formation.

Lors de son séjour en Chine, l’Ambassadeur Román Oyarzun Marchesi s’est entretenu à Beijing le 6 septembre avec [le Ministre adjoint des affaires étrangères, Li Baodong,] de questions relatives à la collaboration aux fins de l’application de la résolution 1540 (2004), y compris l’examen complet de l’application de la résolution. [Il a également rencontré, le même jour, le Directeur général de l’Association chinoise pour le contrôle des armes et le désarmement, l’Ambassadeur Changhe Li, ainsi que le Secrétaire général, M. Kai Chen, [(et d’autres membres de la direction) de l’Association dans les locaux de cette dernière].

La résolution 1540 (2004) a été adoptée à l’unanimité par le Conseil de sécurité le 28 avril 2004, au titre du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies. Elle impose à tous les États de s’abstenir d’apporter un appui, quelle qu’en soit la forme, à des acteurs non étatiques qui tenteraient de mettre au point, de se procurer, de fabriquer, de posséder, de transporter, de transférer ou d’utiliser des armes nucléaires, chimiques ou biologiques ou leurs vecteurs. La résolution fait également obligation à tous les États de mettre en place des dispositifs internes de contrôle destinés à prévenir la prolifération des armes de destruction massive ou de leurs vecteurs, y compris en mettant en place des dispositifs de contrôle appropriés pour les éléments connexes.

Le Comité 1540, organe subsidiaire du Conseil de sécurité, rend compte à ce dernier de l’application de la résolution. Le 20 avril 2011, le Conseil de sécurité a adopté la résolution 1977 (2011), dans laquelle il a prorogé le mandat du Comité jusqu’en 2021. Pour en savoir plus sur le Comité 1540, veuillez consulter le site Web http://www.un.org/fr/sc/1540/.

 

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.