Aller au contenu principal
AFR/1624 - DC/3096

UN SÉMINAIRE DE L’ONU POUR LA MISE EN OEUVRE EN AFRIQUE DE LA RÉSOLUTION 1540 DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SE TIENT AU BOTSWANA LES 27 ET 28 NOVEMBRE


UN SÉMINAIRE DE L’ONU POUR LA MISE EN OEUVRE EN AFRIQU E DE LA RÉSOLUTION 1540 DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SE TIENT AU BOTSWANA LES 27 ET 28 NOVEMBRE


(Adapté de l’anglais)


NEW YORK, 26 novembre: (Bureau des affaires de désarmement)- Un séminaire des Nations Unies sur la mise en œuvre en Afrique de la résolution 1540 du Conseil de sécurité, le second de ce type dans la région, se tient les 27 et 28 novembre à Gaborone au Botswana.  Le séminaire, accueilli à l’invitation du Gouvernement du Botswana, est organisé par le Bureau des affaires de désarmement avec l’appui des Gouvernements de l’Andorre, de la Norvège et des États-Unis.


Une quarantaine de représentants de gouvernement, ainsi que d’organisations internationales, régionales et sous-régionales y participeront.  Le séminaire a pour but de promouvoir les moyens d’améliorer la mise en œuvre en Afrique des résolutions 1540 (2004) et 1673(2006) du Conseil de sécurité, en mettant l’accent sur les exigences et opportunités de la coopération internationale et l’assistance en vue de faciliter l’établissement des rapports devant être présentés au Comité du Conseil de sécurité créé en vertu de la résolution 1540, et d’améliorer les capacités de mise en œuvre de tous les aspects de ces deux résolutions.  Le séminaire a également pour objectif de promouvoir le renforcement de la coopération entre les États participants et les principales organisations.


Le 28 avril 2004, le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité la résolution 1540 (2004)en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, obligeant les États, inter alia, à s’abstenir d’apporter un appui, quelle qu’en soit la forme, à des acteurs non étatiques qui tenteraient de mettre au point, de se procurer, de fabriquer, de posséder, de transporter, de transférer ou d’utiliser des armes nucléaires, chimiques ou biologiques ou leurs vecteurs.  La résolution 1540(2004) demande aussi aux États de mettre en place des dispositifs de contrôle nationaux destinés à prévenir la prolifération des armes nucléaires, chimiques ou biologiques ou de leurs vecteurs, y compris en mettant en place des dispositifs de contrôle appropriés pour les éléments connexes.  Ce texte insiste aussi sur le renforcement de la coopération internationale pour encourager l’adhésion universelle des traités internationaux de non-prolifération existants.


Pour assurer l’application de ces mesures, le Conseil de sécurité avait créé un Comité –que l’on nomme également Comité 1540- chargé d’examiner les rapports présentés par les États Membres sur les mesures prises ou qu’ils souhaitent prendre en vue d’appliquer la résolution 1540.  Le 27 avril 2006, en adoptant la résolution 1673 (2006), le Conseil de sécurité a prorogé pour deux nouvelles années le mandat du Comité 1540, tout en réitérant les objectifs de la résolution 1540 et réaffirmant la volonté du Conseil de sécurité d’intensifier ses efforts visant à promouvoir la pleine application de cette résolution.


Pour plus d’informations, prière de contacter Gabriele Kraatz-Wadsack au (212) 963 3633.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.