Aller au contenu principal

Mali

CS/15185

Le Conseil de sécurité a entendu, ce matin, le compte rendu de la situation au Mali, fait par le Représentant spécial du Secrétaire général au Mali et Chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).  M. El-Ghassim Wane a également évoqué, comme tous les orateurs, le rapport sur l’examen interne de la MINUSMA dans lequel le Secrétaire général avertit que « le contexte actuel au Mali montre que le statu quo n’est pas une solution ».

SC/15180

Le 14 décembre 2022, le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 2374 (2017) concernant le Mali a tenu des consultations avec l’Observateur permanent de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) auprès de l’Organisation des Nations Unies, l’Ambassadeur Mahama Kappiah.

dbf230109

Couche d’ozone: L’Organisation météorologique mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) indiquent que la couche d’ozone peut être reconstituée dans les 40 ans. Dans un nouveau rapport, un panel scientifique appuyé par les Nations Unies, confirme que l’interdiction de près de 99% des substances qui détruisent l’ozone a permis de préserver la couche d’ozone et contribué de façon notable à sa reconstitution dans la haute stratosphère et à une diminution de l’exposition humaine aux rayons ultraviolets (UV) nocifs du soleil.

dbf230104

Abyei: La Force de sécurité intérimaire des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) a réagi rapidement pour réprimer la violence dans le village de Rumamer, dans la partie sud d’Abyei, après une attaque survenue tôt ce matin et ayant fait 13 morts, 5 blessés, et 27 maisons incendiées.  La FISNUA rapporte qu’un groupe armé d’environ 200 éleveurs était responsable de la violence.  Les Casques bleus se sont immédiatement déployés pour fournir une protection physique aux villageois et continuent de patrouiller dans la zone pour empêcher de nouvelles attaques et faciliter le retour en toute sécurité des civils qui s’étaient enfuis.

dbf221130

L’Organisation internationale du Travail (OIT) a publié, aujourd’hui, un rapport qui montre que la grave crise inflationniste combinée au ralentissement de la croissance économique dans le monde –causés en partie par la guerre en Ukraine et la crise mondiale de l’énergie– entraîne une chute notable des salaires mensuels réels dans de nombreux pays.