Aller au contenu principal
SG/SM/21585

Le Secrétaire général exhorte États et donateurs à concourir aux efforts pour réduire de moitié le nombre de décès dus aux accidents de la route d’ici à 2030

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à l’occasion de la Journée mondiale dusouvenir des victimes des accidents de la route, célébrée le 20 novembre:

Chaque année, 1,3 million de personnes perdent la vie et 50 millions d’autres sont blessées dans des accidents de la route.  Il s’agit de la principale cause de décès chez les enfants et les jeunes. 

L’un des meilleurs moyens d’honorer la mémoire des victimes est de faire notre possible pour rendre les routes plus sûres, partout dans le monde. 

Il existe un lien entre accidents de la route et développement.  En effet, 9 victimes sur 10 se trouvent dans des pays à revenu intermédiaire ou à faible revenu. 

Pour sauver davantage de vies, il faut accroître le financement destiné à une mobilité sûre et durable, élaborer des plans d’action qui mobilisent les sociétés dans leur ensemble et adopter une stratégie de prévention forte. 

Les conventions et le Fonds des Nations Unies dédiés à la sécurité routière aident les pays à renforcer leurs infrastructures et leurs systèmes nationaux.  J’exhorte les États Membres et les donateurs à concourir à ces efforts pour prévenir de nouvelles tragédies. 

En cette Journée mondiale du souvenir des victimes des accidents de la route, unissons nos forces pour rendre les routes plus sûres et atteindre l’objectif mondial qui consiste à réduire de moitié le nombre de décès dus aux accidents de la route d’ici à 2030.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.