Aller au contenu principal
SG/SM/21469

Myanmar: Le Secrétaire général condamne fermement l’attaque d’une école par les forces armées qui a tué 11 enfants

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général condamne fermement les attaques perpétrées par les forces armées du Myanmar contre une école à Let Yet Kone dans la région de Sagaing, tuant au moins 13 personnes, dont 11 enfants.  Il présente ses plus sincères condoléances aux familles des victimes. 

Même en période de conflit armé, les écoles doivent rester des lieux où les enfants bénéficient d’une protection et d’un lieu d’apprentissage sûr.  Les attaques commises contre les écoles et les hôpitaux en violation du droit international humanitaire constituent également l’une des six violations graves contre les enfants en temps de conflit armé fermement condamnées par le Conseil de sécurité. 

Le Secrétaire général rappelle qu’en vertu du droit international humanitaire, les combattants ne doivent pas diriger d’attaques contre des civils, y compris des enfants, ou des biens de caractère civil.  Les auteurs de tous les crimes internationaux commis au Myanmar doivent être tenus pour responsables. 

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.