Aller au contenu principal
SG/SM/21435

Burkina Faso: Le Secrétaire général condamne fermement l’attaque à l’engin explosif improvisé du 5 septembre

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général condamne fermement l’attaque à l’engin explosif improvisé (EEI) qui a eu lieu le 5 septembre entre les villes de Djibo et Bourzanga, dans le nord du Burkina Faso.  Le Secrétaire général exprime ses sincères condoléances aux familles des victimes ainsi qu’au peuple du Burkina Faso et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Le Secrétaire général appelle les autorités burkinabè à ne ménager aucun effort pour identifier et traduire en justice les auteurs de cette attaque ignoble.  Le Secrétaire général réitère l’engagement des Nations Unies à continuer à travailler avec le Burkina Faso et les partenaires internationaux pour protéger les civils, répondre aux défis humanitaires et promouvoir une paix et une prospérité durables dans le respect des droits de l’homme. 

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.