Aller au contenu principal
SG/A/2086

Le Secrétaire général nomme Amanda Khozi Mukwashi, de la Zambie, Coordonnatrice résidente des Nations Unies au Lesotho

Le 1er janvier, le Secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres, a nommé Mme Amanda Khozi Mukwashi, de la Zambie, au poste de Coordonnatrice résidente des Nations Unies au Lesotho, avec l’approbation du gouvernement du pays hôte. 

Mme Mukwashi a consacré plus de 25 ans de sa carrière au service public, travaillant aux niveaux intergouvernemental et non gouvernemental sur les questions relatives à la réduction de la pauvreté et à la lutte contre les injustices et les inégalités, dans le cadre de postes de direction occupés au sein de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et dans d’autres organisations.  Dans le cadre des fonctions qu’elle a assumées à l’ONU, elle a travaillé pour le Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) en Allemagne en qualité de Cheffe de la Section de la connaissance du volontariat et de l’innovation, ainsi qu’en qualité de Cheffe de la Section des services consultatifs.  Elle a également travaillé pour le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), en Zambie, sur des programmes d’appui au pays en matière de genre, de population et de développement.

Dans le cadre des emplois les plus récents qu’elle a occupés au sein d’organisations autres que l’ONU, elle a été Directrice générale de Christian Aid, une organisation non gouvernementale internationale œuvrant dans le domaine du développement et de l’aide humanitaire en Afrique, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes, ainsi qu’au Moyen-Orient.  Avant cela, elle a occupé des postes de direction au sein de l’organisation internationale à but non lucratif Voluntary Service Overseas (VSO International), ainsi qu’au sein de l’organisation du Marché commun de l’Afrique orientale et australe, en Zambie. 

Auteure publiée et directrice générale primée, Mme Mukwashi est également membre du conseil d’administration du groupe de réflexion britannique Demos et ambassadrice des « Jeudis en noir » (« Thursdays in Black »), une campagne de sensibilisation menée par le Conseil œcuménique des Églises contre les violences sexistes.  Elle a par ailleurs occupé des postes sans fonction de direction en tant de membre du conseil d’administration de l’organisation britannique International Development Network, ou BOND (en français: Réseau international pour le développement), Présidente d’Akina Mama wa Afrika, une organisation féministe panafricaine, et membre du conseil d’administration de l’organisation britannique Disaster Emergency Committee, ou DEC (en français: Comité d’urgence pour la réponse aux catastrophes). 

Elle est titulaire d’un master en droit économique international de l’Université de Warwick, au Royaume-Uni, ainsi que d’une licence en droit de l’Université de Zambie.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.