Aller au contenu principal
BIO/5473

La nouvelle Représentante permanente du Guatemala auprès des Nations Unies présente ses lettres de créance

(Rédigé sur la base d’informations reçues du Service du protocole et de la liaison)

La nouvelle Représentante permanente du Guatemala auprès des Nations Unies, Mme Carla María Rodríguez Mancia, a présenté aujourd’hui ses lettres de créance au Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres.  Elle est la première femme guatémaltèque à occuper ce poste.

Mme Rodríguez Mancia était, depuis 2016, Représentante permanente du Guatemala auprès de l’Office des Nations Unies et autres organisations internationales à Genève.  De 2013 à 2016, elle était Ambassadrice de son pays en Espagne.

Entre 2012 et 2023, elle était déjà Représentante permanente de son pays auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, et de 2008 à 2012, à Vienne.  En même temps, de 2009 à 2012, elle assumait les fonctions d’Ambassadrice du Guatemala en Autriche, en Hongrie et en Tchéquie.  De 2010 à 2012, elle était Ambassadrice en Roumanie, en Slovaquie et en Slovénie et de 2006 à 2008, aux Pays-Bas où elle a représenté son pays à l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques et au Fonds commun pour les produits de base.

De 2003 à 2006, elle était Directrice générale des relations économiques multilatérales et internationales au Ministère des affaires étrangères et de 1998 à 2003, Représentante permanente adjointe de son pays auprès des Nations Unies à Genève.  De 1997 à 1998, elle était Représentante permanente adjointe à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). 

Avant cela, de 1993 à 1997, elle a été Première Secrétaire à la Mission permanente du Guatemala auprès de la Communauté européenne, après y avoir été, de 1993 à 1997, ministre conseiller.  Elle a aussi travaillé au Bureau de l’Amérique centrale du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), de 1985 à 1989.

Mme Rodríguez Mancia est titulaire d’un diplôme de sciences politiques et sociales, avec spécialisation en sociologie politique, de l’Université Rafael Landivar de Guatemala City.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.