Aller au contenu principal
BIO/5438

La nouvelle Représentante permanente du Malawi auprès des Nations Unies présente ses lettres de créance

(Rédigé sur la base d’informations reçues du Service du protocole et de la liaison)

La nouvelle Représentante permanente du Malawi auprès des Nations Unies, Mme Agnes Mary Chimbiri-Molande, a présenté aujourd’hui ses lettres de créance au Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres.

Avant sa nomination, Mme Chimbiri-Molande était, depuis 2015, gestionnaire au Malawi du portefeuille « Institutions réactives et engagement citoyen (gouvernance) » du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), après avoir été de 2008 à 2015, Représentante résidente assistante du PNUD pour la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

Pendant toute sa carrière au PNUD, elle s’est considérablement investie dans les politiques de développement, la mise en œuvre, le plaidoyer et la gestion des programmes.  Elle s’est aussi impliquée dans les réformes juridiques pour promouvoir la bonne gouvernance au Malawi.

Mme Chimbiri-Molande a travaillé pour d’autres agences des Nations Unies dans son pays, dont le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ou encore ONU-Femmes.

Avant d’entrer aux Nations Unies, elle était Directrice du Centre de santé reproductive de la faculté de médecine de l’Université du Malawi, entre 2003 et 2007.  Auparavant, elle était, en 1996, agente de liaison de la Banque mondiale auprès des ONG et des communautés.

Elle a commencé sa carrière professionnelle en 1984, comme fonctionnaire de son gouvernement, et à ce titre, été assistante au Secrétariat général de la Présidence, de 1986 à 1988, et Chef de l’Unité de recherche et de la planification du Ministère de l’information, de 1989 à 1995. 

La nouvelle Représentante permanente est titulaire d’un doctorat de démographie sociale de l’Université de Waikato en Nouvelle-Zélande, d’une maîtrise en affaires internationales de l’Université de l’Ohio aux États-Unis et d’une licence d’éducation de l’Université du Malawi.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.