Aller au contenu principal
SG/SM/21092

Le Secrétaire général se dit attristé par le décès de l’archevêque Desmond Tutu, fervent défenseur du multilatéralisme et voix inébranlable des sans-voix

La déclaration suivante a été faite, aujourd’hui, par le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres:

J’ai appris avec une grande tristesse la mort de l’archevêque Desmond Tutu, la voix inébranlable des sans-voix. 

L’archevêque Tutu était une figure mondiale imposante au service de la paix et une inspiration pour des générations entières dans le monde.  Aux jours les plus sombres de l’apartheid, il a été une lueur d’espoir pour la justice sociale, la liberté et la non-violence. 

La détermination implacable de l’archevêque Tutu à mobiliser la solidarité mondiale autour d’une Afrique du Sud démocratique et libre a été, à juste titre, reconnue par le Comité Nobel qui a décidé de lui décerner le prix Nobel de la paix en 1984. 

Président de la Commission Vérité et réconciliation, il a fait une contribution incommensurable à une transition pacifique, mais juste, vers une Afrique du Sud démocratique.  Sa grande sagesse et sa vaste expérience ont toujours été communiquées avec humanité, humour et cœur. 

L’archevêque Tutu était un champion incontesté du multilatéralisme et a joué plusieurs rôles importants dont celui de membre distingué du Comité consultatif des Nations Unies sur la prévention du génocide et d’une mission d’enquête de haut niveau à Gaza en 2008. 

Ces dernières décennies, l’archevêque Tutu a continué à se battre avec passion pour de nombreuses questions essentielles de notre temps: la pauvreté, les changements climatiques, les droits de l’homme et le VIH/sida, pour ne citer que celles-là.

S’il est vrai que le décès de l’archevêque Tutu laisse un grand vide sur la scène mondiale, et dans nos cœurs, nous resterons à jamais inspirés par son exemple dans notre lutte continue pour un monde meilleur pour tous.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.