Aller au contenu principal
ORG/1720

Chargé de réaliser des audits financiers et de performance de l’ONU, le Groupe des vérificateurs externes des comptes s’est réuni les 6 et 7 décembre 2021

La soixante et unième réunion du Groupe des vérificateurs externes des comptes de lOrganisation des Nations Unies (ONU), des institutions spécialisées et de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), présidée par le Contrôleur et Vérificateur général, M. Girish Chandra Murmu (Inde), s’est tenue du 6 au 7 décembre 2021, sous la forme d’une session hybride, au siège des Nations Unies, à New York. 

Le Groupe des vérificateurs externes est composé d’un observateur et des chefs de 13 institutions supérieures de contrôle (ISC), qui sont soit élus, soit sélectionnés pour réaliser l’audit externe du Secrétariat, des fonds et programmes, ainsi que des agences spécialisées de l’ONU et de l’AIEA. 

Ont participé à la réunion des représentants de l’Allemagne, du Canada, du Chili, de la Chine, de la France, de l’Inde, de l’Indonésie, de l’Italie, du Ghana, des Philippines, de la Fédération de Russie, de la Suisse, du Royaume-Uni et de la République-Unie de Tanzanie, en tant qu’observateur.

Indépendants des Nations Unies, les vérificateurs externes réalisent des audits financiers et de performance.  Le Groupe est un forum unique pour l’échange d’informations et de méthodologies en vue de développer et améliorer les processus de contrôle externe.  Il cherche à fournir une garantie de haute qualité, fondée sur des normes, pour que les informations financières rendues publiques constituent une base transparente et précise pour les décisions financières prises par les Nations Unies, ses institutions spécialisées, ainsi que l’AIEA. 

L’équipe technique du Groupe s’est également réunie du 1er au 3 décembre pour préparer les discussions à venir les 6 et 7 décembre. 

Le Groupe a notamment discuté de l’impact financier de la pandémie sur les projections en préparation de bilans financiers, tels que l’assurance maladie après la cessation de service; les indicateurs et provisions de pertes de valeurs; les mises à jour des normes comptables, y compris l’affinement des politiques comptables pour l’harmonisation de la consolidation budgétaire liée aux Normes comptables internationales pour le secteur public (IPSAS) 24; la définition du contrôle des entités concernant IPSAS 35; et enfin l’audit des investissements entrepris par les entités des Nations Unies. 

L’impact de la pandémie a été inclus dans les questions relatives à l’exécution des programmes.  Ont aussi été abordés l’audit des administrations publiques dans le domaine de la transformation numérique, les questions de gouvernance sociale et environnementale, l’externalisation des services -en particulier l’embauche de personnes extérieures au personnel– ainsi que la mise en place de bureaux administratifs communs, dans le cadre de la réforme du système des Nations Unies. 

Le Groupe s’est aussi entretenu avec le Secrétaire général pour échanger sur les questions importantes ayant trait aux entités du système des Nations Unies. 

Pour de plus amples détails sur les travaux du Groupe, veuillez consulter son site web.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.