Aller au contenu principal
BIO/5418

Le nouveau Représentant permanent de la Jordanie auprès des Nations Unies présente ses lettres de créance

Rédigé sur la base d’informations reçues du Service du protocole et de la liaison)

Le nouveau Représentant permanent de la Jordanie auprès des Nations Unies, M. Mhamoud Daifallah Hmoud, a présenté aujourd’hui ses lettres de créance au Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres.

Avant cette nomination, M. Hmoud était depuis 2018 Ambassadeur de son pays à Singapour et Ambassadeur non résident au Viet Nam depuis 2020.  Il a occupé au préalable, de 2016 à 2018, le poste de Directeur du Département juridique du Ministère des affaires étrangères et des expatriés, fonctions qu’il a également occupées de 1999 à 2001, 2006 à 2009, et en 2013.

M. Hmoud a déjà été en poste à deux reprises auprès de la Mission permanente de la Jordanie auprès des Nations Unies, plus récemment en tant que Représentant permanent adjoint de la Jordanie de 2013 à 2015.  Il a aussi occupé, de 2001 à 2006, les fonctions de Conseiller juridique auprès de la Mission jordanienne, période pendant laquelle il a été Vice-Président de la Sixième Commission durant la soixantième session de l’Assemblée générale.

Au cours de sa carrière, M. Hmoud a aussi occupé, en 2013, le poste de Directeur du Bureau de la coordination des négociations au sein du Ministère des affaires étrangères et des expatriés après avoir été, de 2010 à 2013, Chef adjoint de mission de l’Ambassade de la Jordanie aux États-Unis.  Il a aussi été Conseiller juridique auprès de la Commission de l’énergie nucléaire de la Jordanie (2007-2009) et du Bureau de SAR le Prince El-Hassan bin Talal (1994-1999).

M. Hmoud est détenteur d’une licence en droit de la University of Jordan Law School, et de deux maitrises en droit décernées par la George Washington University, National Law Center, Washington D.C., et la University of New Hampshire Franklin Pierce School of Law, Concord, New Hampshire.  Il a aussi obtenu un diplôme en droits de l’homme du Raoul Wallenberg Institute de l’Université de Lund.

Outre une bonne maîtrise du français, M. Hmoud parle couramment l’arabe et l’anglais.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.