Aller au contenu principal
8939e seance - matin
CS/14746

Le Conseil de sécurité autorise le maintien de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) jusqu’au 31 mars 2022

Le Conseil de sécurité a, ce matin, autorisé les États membres de l’Union africaine (UA) à maintenir, jusqu’au 31 mars 2022, le déploiement de sa Mission en Somalie (AMISOM).  

Aux termes de la résolution 2614 (2021), adoptée à l’unanimité de ses 15 membres, le Conseil autorise l’AMISOM à prendre toutes les mesures nécessaires, dans le strict respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale, de l’indépendance politique et de l’unité de la Somalie, pour s’acquitter de son mandat, conformément à sa résolution 2568 (2021) adoptée le 12 mars dernier.    

Parmi les mesures adoptées ce jour-là figurait l’élaboration, d’ici à la fin de septembre 2021, d’« une proposition sur les objectifs stratégiques, la taille et la composition de la future mission reconfigurée de l’UA », en consultation avec le Gouvernement fédéral somalien et les donateurs. 

Raison pour laquelle la France, le Royaume-Uni et les États-Unis ont dit appuyer cette prorogation technique de trois mois pour permettre à l’UA et au Gouvernement somalien de s’entendre sur les modalités d’une telle reconfiguration avant le 31 mars 2022.  Alors qu’un accord à ce sujet était attendu le 30 septembre dernier, la France a prévenu que tout nouvel échec remettrait en question le financement même de l’Union européenne à l’AMISOM.

Réagissant à ces interventions, la Somalie s’est enorgueillie des négociations en cours entre son pays et l’UA pour parvenir à cet accord dans les délais impartis, avant d’assurer que le « plan de transition » restait la seule feuille de route viable pour un transfert progressif des responsabilités aux forces de sécurité somaliennes.

« Nous allons continuer de réduire la menace que posent les Chabab et les groupes d’opposition armés et reconquérir les régions stratégiques en vue de favoriser l’édification d’une Somalie stable, fédérée, souveraine et unie », a assuré le délégué somalien, avant de souhaiter que toute reconfiguration de l’AMISOM corresponde aux attentes des autorités somaliennes et se fasse dans le respect de la souveraineté de son pays.  

Par la résolution 2614 (2021) adoptée aujourd’hui, le Secrétaire général est également prié de continuer de fournir, par l’intermédiaire du Bureau d’appui des Nations Unies en Somalie, un appui logistique à la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie, au personnel en tenue de l’AMISOM, aux 70 agents civils de l’AMISOM et aux 13 900 membres des forces de sécurité somaliennes, comme prévu par sa résolution 2568 (2021) et en tenant compte des dispositions de la résolution 2245 (2015).  

LA SITUATION EN SOMALIE

Texte du projet de résolution S/2021/1076

Le Conseil de sécurité,

Rappelant toutes ses résolutions antérieures et toutes les déclarations de sa présidence concernant la situation en Somalie et soulignant qu’il importe de s’y conformer pleinement,

Considérant que la situation en Somalie continue de menacer la paix et la sécurité internationales,

Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies,

1. Décide d’autoriser les États membres de l’Union africaine à maintenir jusqu’au 31 mars 2022 le déploiement de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), autorise l’AMISOM à prendre toutes les mesures nécessaires, dans le plein respect des obligations que le droit international, dont le droit international humanitaire et le droit international des droits de l’homme, impose aux États participants et dans le strict respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale, de l’indépendance politique et de l’unité de la Somalie, pour s’acquitter de son mandat, conformément aux paragraphes 12 et 13 de sa résolution 2568 (2021);

2. Prie le Secrétaire général de continuer de fournir, par l’intermédiaire du Bureau d’appui des Nations Unies en Somalie, dans le plein respect de la politique de diligence voulue en matière de droits de l’homme en cas d’appui de l’ONU à des forces de sécurité non onusiennes, un appui logistique à la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie, au personnel en tenue de l’AMISOM, aux 70 agents civils de l’AMISOM et aux 13 900 membres des forces de sécurité somaliennes, comme prévu au paragraphe 21 de sa résolution 2568 (2021) et en tenant compte des dispositions du paragraphe 2 de la résolution 2245 (2015);

3. Décide de rester saisi de la question.

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.