Aller au contenu principal
CD/3481

Les 11 et 12 mars, le Kazakhstan accueillera un atelier sur le désarmement et la non-prolifération à l’occasion du 10e anniversaire de l’adoption de la résolution 1540 (2004) du Conseil de sécurité


LES 11 ET 12 MARS, LE KAZAKHSTAN ACCUEILLERA UN ATELIER SUR LE DESARMEMENT ET LA NON-PROLIFÉRATION À L’OCCASION

DU 10E ANNIVERSAIRE DE L’ADOPTION DE LA RÉSOLUTION 1540 (2004) DU CONSEIL DE SÉCURITÉ


(Adapté de l’anglais)


NEW YORK, 10 mars (Bureau des affaires de désarmement) –- Le Gouvernement de la République du Kazakhstan organisera, les 11 et 12 mars à Astana, au Kazakhstan, en coopération avec le Bureau des affaires de désarmement (UNODA), l’atelier intitulé « La contribution de la résolution 1540 (2004) du Conseil de sécurité des Nations Unies au désarmement régional et mondial et à la non-prolifération ».  Participeront à cet atelier des responsables de plus de 25 pays ainsi que des représentants d’un certain nombre d’organisations internationales, régionales et sous-régionales.


Le dixième anniversaire de l’adoption de la résolution 1540 (2004) offre une occasion unique d’évaluer l’efficacité de la mise en œuvre des termes de ce texte à l’échelle mondiale et régionale.  L’atelier portera sur l’étendue des activités de mise en œuvre, y compris l’identification des pratiques de mise en œuvre qui s’avèrent efficaces, la coopération avec les organisations internationales, régionales et sous-régionales compétentes, ainsi que la sensibilisation et l’établissement de partenariats, le cas échéant, avec la société civile et le milieu industriel.


Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, le 28 avril 2004, le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité la résolution 1540 (2004), obligeant tous les États à s’abstenir d’apporter toute forme d’appui aux acteurs non étatiques qui tenteraient de mettre au point, d’acquérir, de fabriquer, de posséder, de transporter, transférer ou de procéder à l’utilisation d’armes nucléaires, chimiques ou biologiques et de leurs vecteurs.  En vertu de la résolution, tous les États doivent établir des contrôles internes pour prévenir la prolifération de ces armes de destruction massive et de leurs vecteurs, y compris en établissant des contrôles appropriés sur les substances et matériaux connexes.  La résolution 1540 (2004) a créé un Comité du Conseil de sécurité, agissant en tant qu’organe subsidiaire du Conseil, pour faire rapport au Conseil de sécurité sur la mise en œuvre de la résolution.  Le 20 avril 2011, le Conseil de sécurité a adopté la résolution 1977 (2011), qui a prorogé le mandat du Comité jusqu’en 2021.


Pour obtenir plus d’informations, veuillez prendre contact avec M. Nils Schmieder, au numéro de téléphone + 1 917-367-2308.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information. Document non officiel.