Aller au contenu principal
CD/3189

Le Costa Rica accueille du 8 au 10 septembre un atelier régional sur la mise en œuvre de la résolution 1540 (2004) contre le terrorisme nucléaire


LE COSTA RICA ACCUEILLE DU 8 AU 10 SEPTEMBRE UN ATELIER RÉGIONAL SUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA RÉSOLUTION 1540 (2004) CONTRE LE TERRORISME NUCLÉAIRE


(Adapté de l’anglais)


NEW YORK, le 8 septembre (Bureau des affaires de désarmement) -- Un atelier régional sur la mise en œuvre de la résolution 1540 (2004) du Conseil de sécurité visant à interdire à des acteurs non étatiques de se procurer des armes nucléaires, chimiques ou biologiques ou leurs vecteurs, d’en mettre au point, de se livrer à leur trafic ou d’en faire usage, aura lieu du 8 au 10 septembre à San José, au Costa Rica. 


Cet atelier est accueilli par le Gouvernement du Costa Rica et organisé par le Bureau des affaires de désarmement, avec le soutien financier de l’Union européenne (UE) et des Gouvernements de la Norvège et des États-Unis.  L’Ambassadeur et Président du Comité créé par la résolution 1540, M. Jorge Urbina, inaugurera l’atelier.


Des responsables de Belize, du Costa Rica, de Cuba, de la République dominicaine, d’El Salvador, du Guatemala, du Honduras, du Mexique, du Nicaragua et du Panama, ainsi que des représentants d’organisations internationales, régionales et sous-régionales, participeront aux travaux de l’atelier.  L’objectif principal de la rencontre est de réfléchir aux moyens de renforcer les capacités nationales de gestion des processus de contrôle des exportations des matériaux sensibles et d’intensifier l’échange d’information et d’expériences entre les États.  L’atelier sert aussi à faciliter l’attribution d’une assistance aux pays qui en font la demande pour mettre pleinement en œuvre la résolution 1540.


Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte de l’ONU, le Conseil de sécurité avait adopté à l’unanimité, le 28 avril 2004, la résolution 1540, par laquelle il demandait à tous les États de s’abstenir d’apporter un appui, quelle qu’en soit la forme, à des acteurs non étatiques qui tenteraient de mettre au point, de se procurer, de fabriquer, de posséder, de transporter, de transférer ou d’utiliser des armes nucléaires, chimiques ou biologiques ou leurs vecteurs. 


Par ce texte, les États doivent adopter et appliquer une législation appropriée et efficace visant à interdire à tout acteur non étatique ces activités.  La résolution affirme également la nécessité que les États soutiennent les traités multilatéraux destinés à l’élimination ou à la prévention des armes visées. 


Le Comité 1540 est un organe subsidiaire du Conseil de sécurité qui a été établi en vertu du paragraphe 4 de la résolution 1540.  Les États doivent faire rapport au Comité sur l’état d’avancement de l’application de la résolution. 


Le 25 avril 2008, par sa résolution 1810, le Conseil de sécurité a prorogé le mandat du Comité jusqu’au 25 avril 2011 et souligné l’importance que tous les États mettent pleinement en œuvre la résolution 1540.  Le Conseil a demandé au Comité d’organiser régulièrement des événements aux niveaux régional et sous-régional pour promouvoir cet effort.


Avant l’atelier qui se tiendra au Costa Rica, trois réunions de ce type avaient été organisées, respectivement au Brésil en novembre 2008, au Qatar en mars 2009 et à Vanuatu en avril et mai 2009.


Pour obtenir plus d’information, veuillez contacter Mme Gabriele Kraatz-Wadsack au 1 (212) 963-3633.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information. Document non officiel.