Aller au contenu principal
CD/3054

FIN DU SÉMINAIRE DES NATIONS UNIES SUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA RÉSOLUTION 1540 EN AMÉRIQUE LATINE ET DANS LES CARAÏBES


FIN DU SÉMINAIRE DES NATIONS UNIES SUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA RÉSOLUTION 1540 EN AMÉRIQUE LATINE ET DANS LES CARAÏBES


(Adapté de l’anglais)


NEW YORK, 24 novembre (Département des affaires de désarmement) –- Un séminaire des Nations Unies, consacré à la mise en œuvre de la résolution 1540 du Conseil de sécurité en Amérique latine et dans les Caraïbes, s’est déroulé hier et aujourd’hui, à Lima, au Pérou. 


Adopté à l’unanimité, le 28 avril 2004 et placée sous le chapitre VII de la Charte de l’ONU, la résolution 1540 relative à la non-prolifération des armes de destruction massive stipule que tous les États doivent s’abstenir d’apporter un appui, quelle qu’en soit la forme, à des acteurs non étatiques qui tenteraient de mettre au point, de se procurer, de fabriquer, de posséder, de transporter ou d’utiliser des armes nucléaires, chimiques ou biologiques ou leurs vecteurs.  Pour ce faire, les États doivent mettre en place des dispositifs intérieurs de contrôle efficaces.


Organisé par le Département des affaires de désarmement par le biais de son Centre régional pour la paix, le désarmement et le développement, ce séminaire était parrainé par l’Union européenne et le Gouvernement de l’Espagne. 


Environ 50 participants, acteurs gouvernementaux, principalement d’Amérique latine et des Caraïbes, ou représentants d’organisations internationales, régionales et nationales, sont venus évoquer l’état d’avancement dans l’application de la résolution 1540, partager leurs expériences et définir des plans d’action, des priorités ainsi que les besoins en termes d’assistance et de coopération.


Le 27 avril 2006, le Conseil de sécurité a prorogé, pour deux ans, le mandat du Comité créé en vertu de la résolution 1540, en adoptant la résolution 1673 qui réaffirme ses objectifs et énumère les moyens d’intensifier les efforts en vue d’une mise en œuvre intégrale de la résolution.


Pour plus d’informations, veuillez contacter Thomas Markram au (212)963-0008 ou à markram@un.org.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information. Document non officiel.