Aller au contenu principal

Équateur

dbf220615

Femmes, paix et sécurité: le Secrétaire général a fait une déclaration au débat public du Conseil de sécurité sur le programme pour les femmes et la paix et la sécurité.  Il a souligné que l’égalité des sexes ouvre la voie d’une paix durable et de la prévention des conflits et pourtant, nous prenons la direction opposée.  Les conflits actuels amplifient les inégalités entre les sexes, la pauvreté et les perturbations climatiques, a-t-il dit.  Il a souligné que l’égalité des femmes est une question de pouvoir et que les impasses politiques actuelles et les conflits ne sont que le dernier exemple de la manière dont le déséquilibre du pouvoir et le patriarcat nous conduisent à l’échec. 

dbf220118

En Équateur, la Coordonnatrice résidente, Mme Lena Savelli, s’est jointe aux autorités des Galápagos ‑au nom du Secrétaire général‑ pour la signature d’un décret exécutif qui étend l’aire marine protégée actuelle à 60 000 kilomètres carrés supplémentaires, soit plus de 23 000 milles carrés.  Cela fait suite aux engagements pris par l’Équateur lors de la COP26 à Glasgow en novembre dernier.

Dbf210818

Une partie du personnel de l’ONU se rend aujourd’hui de Kaboul à Almaty au Kazakhstan d’où ils poursuivront leur travail à distance.  L’ONU remercie le Gouvernement du Kazakhstan qui a accepté d’héberger un bureau temporaire de la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA).  Comme le Secrétaire général l’a dit au Conseil de sécurité le 16 août, la présence des Nations Unies en Afghanistan s’adaptera à la situation sécuritaire.

Dbf210721

L’Organisation internationale du Travail (OIT) fait état de pertes d’emplois importantes et d’une détérioration des conditions du marché du travail au Myanmar depuis la prise de contrôle du pouvoir par l’armée.  L’emploi s’est contracté d’environ 6% au deuxième trimestre de cette année par rapport au quatrième trimestre de 2020, reflétant 1,2 million de pertes d’emplois.

Dbf210614

Aujourd’hui, le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Mark Lowcock, a débloqué 135 millions de dollars du Fonds central d’intervention d’urgence pour stimuler les opérations humanitaires dans 12 pays d’Afrique, des Amériques et du Moyen-Orient.  L’annonce fait suite à la publication de données la semaine dernière montrant que plus de 350 000 personnes vivent dans des conditions catastrophiques dans la région du Tigré en Éthiopie.  La menace de la famine plane également au Burkina Faso, au sud de Madagascar, au nord-est du Nigéria, au Soudan du Sud et au Yémen.